Copyright 2017 - Site by Misterdan

Wayward – Tome 1 : Un nouveau départ de Jim Zub et Steve Cummings

Elle s’attendait à changer de vie. Elle ne va pas être déçue.
Rori Lane s’apprête à commencer une nouvelle vie. Fruit d’un amour passionnel et fugace entre un Irlandais et une Japonaise, elle se rend pour la première fois à Tokyo pour rejoindre sa mère. Fascinée par cette nouvelle culture et par l’ampleur de la mégalopole tokyoïte, elle s’amuse à vagabonder dans les rues, jusqu’au jour où elle fait une rencontre inattendue... Attaquée par de monstrueuses créatures sorties tout droit des légendes, elle ne doit son salut qu’à Ayane : une jeune fille, comme elle, mais dotée de super-pouvoirs. Très vite, après cette rencontre, Rori découvre qu’au fond d’elle sommeille aussi un grand pouvoir...

Rori est une jeune étudiante qui a passé la majorité de sa vie en Irlande chez son père. Elle va alors partir vivre au Japon, rejoignant sa mère et découvrant une partie de ses origines par la même occasion. Cependant, rien n’est aussi simple, elle rencontre des problèmes d’adaptation à cette nouvelle ville, ce langage bien difficile et surtout à un nouveau monde. Bien qu’on puisse dire qu’il y a beaucoup de différences entre l’Europe et le Japon, ce n’est pas de ça que je parle, mais bien de quelque chose de magique... Elle va alors se rendre compte qu’elle aussi est différente et va devoir aller à la recherche de ses origines mystiques.

Ce tome ne prend pas de pincettes avec le lecteur. Après un peu d’exposition dans un Japon réaliste, il nous plonge dans l’inconnu en même temps que Rori qui doit affronter des créatures étranges, avant d’être secourue par Ayane. Sans avoir le temps de dire ouf, elle se retrouve à alterner entre l’école où elle est perdue et la découverte d’autres personnes comme elle, avec des pouvoirs. En plus d’Ayane, qui utilise les chats pour se déplacer discrètement, elle rencontre un autre élève qui est très costaud et qui absorbe l’âme des morts, et un gamin qui peut agir sur les gens aux alentours et faire exploser les choses. Rori dans tout ça ? Elle peut voir des fils qui lui montrent le chemin et écrire pour agir sur son environnement.
On passe ainsi en peu de temps de problème d’adaptation et de découverte de soi-même, à une nécessité de survie. Malgré le fait que l’action se déroule sur quelques jours, le rythme ne faiblit pas et les combats s’enchaînent. Au milieu de tout ça, on en apprend tout de même plus sur les personnages, bien que les informations soient distillées au compte-goutte. D’ailleurs, on comprend à demi-mot que le déménagement de Rori est peut-être dû en partie à ses pouvoirs et que ce n’est pas la première fois qu’elle fait face à des bizarreries.
L’action monte en puissance tout au long de l’ouvrage, pour finir en explosion avec une retombée inattendue et qui garde en haleine le lecteur. Il ne peut alors que se demander quelle sera la suite avec une telle fin. Il est d’ailleurs impensable que cela se termine juste comme ça.

L’esthétique du comics est magnifique ! Autant la partie «normale» du monde nous plonge avec plaisir dans un Japon contemporain, autant Steve Cummings arrive, grâce sa représentation de la magie, à époustoufler par sa précision et sa justesse. Il n’a pas besoin de faire dans le grandiose ou dans le trop-plein d’images et de couleur pour se faire comprendre. Cela, associé au scénario et aux dialogues, nous immerge totalement dans l’histoire et nous fait nous attacher aux personnages, qui sont pourtant assez peu introduit dans ce premier tome.

Beaucoup de zones d’ombres restent et, si on attend des réponses, le suspense est surtout présent à cause de la fin, qui est impossible à croire... Je vous conseille très fortement cet ouvrage et je me jetterai sur le tome 2 à sa sortie.

Éditeur : Glénat – Collection : Comics – Scénario : Jim Zub – Dessin : Steve Cummings – Date de parution : 08 mars 2017 – 160 pages – Prix : 14,95 €.

f t g m