Copyright 2018 - Site by Misterdan

Antigone de Régis Penet

Antigone, fille d’Œdipe, s’apprête à braver l’interdit du roi de Thèbes en accomplissant les rites funéraires destinés à son frère, le paria Polynice. Pour ce geste, elle risque la mort. Mais c’est le prix à payer pour ce qu’elle estime être son devoir : envers l’amour qu’elle porte à son frère, envers les dieux. Son propre oncle, le roi Créon, ira-t-il jusqu’à la condamner en dépit des lois divines, non écrites et éternelles ? Antigone, son fiancé Hémon et le devin Tirésias parviendront-ils à le faire changer d’avis ?

Toucher à un classique de la littérature, le transformer c'est déjà vu, même pour Antigone. Mais ici il n'est pas reproduit, il est produit à nouveau. Le scénario est globalement respecté et les répliques sont adaptées pour un public nouveau, même si parfois ce sont directement les répliques de l'oeuvre de Sophocle. Ce qui est difficile dans l'adaptation d'une pièce de théâtre c'est justement que c'est du théâtre et pas un livre. Ici il faut s'adapter à un jeu de scène, le théâtre n'est pas fait pour être lu mais vu, nous restons donc dans de l'art visuel. Et ici le défi est pleinement relevé. Le rythme est soutenu du début jusqu'à la fin, là où un Antigone classique peut être un peu lent. C'est à la fois un moyen de donner envie de lire l'oeuvre de Sophocle et un moyen de la redécouvrir, elle a la capacité de ravir tout le monde.

Le dessin est génial, totalement adapté à cette œuvre. On retrouve la figuration antique des corps musculeux des hommes. On peut aussi remarquer la présence des masques de théâtre qui étaient utilisés à l'époque. Le travail sur la perspective est très intéressant tout comme celui des couleurs et du clair obscur. L'image apporte une vraie interprétation sur le texte. De plus les personnages ont l'air vivants, en activité ils ne sont pas totalement arrêtés, grâce aux découpages qui donnent la visibilité sur plusieurs plans en même temps ou aux zooms sur les parties du corps comme si nos yeux se baladaient sur l'image.

C'est une œuvre magnifique et très bien adaptée qu'il faut avoir dans sa bédéthèque.

Editeur : Glénat – Collection : Hors Collection – Scénario et dessin : Régis Penet – Date de parution : 15 mars 2017 – 88 pages – Prix : 19,50 €

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données