Copyright 2017 - Site by Misterdan

Neska du Clan du Lierre – Tome 1 : le Marché des Coccinelles de Louise Joor

Initiée par sa mère à la fonction d« Appeleur », Neska se prépare à ce rôle qui consiste à attirer les escargots dont la survie du clan dépend. Alors quelles sont parties ensemble à la recherche de plantes rares, une ombre obstrue soudain le ciel. Paralysée par une sensation inconnue, Neska assiste à lenlèvement de sa mère par un humain gigantesque. Folle de douleur, elle comprend que le clan est en grave péril.

Après son premier album Kanopé, (Prix Avenir St Michel 2014 – Mention spéciale du Jury Utopiales 2014) Louise Joor revient avec une toute nouvelle série qui devrait aller loin.

Le Clan du Lierre est composé de Deux-pattes, des humains miniatures, dans la veine de Minuscule, qui vivent en étroite harmonie avec les escargots : en échange de nourriture ces derniers leur fournissent abri et mucus. Mais pour que les escargots restent au village il faut les convaincre, c’est le rôle des « appeleurs ». Maélisse, la femme du chef, reste la dernière « appeleuse » du clan après le décès de son apprenti. Il lui faut donc former très vite une remplaçante : ce sera sa fille cadette Neska. Mais tout ne se passe pas comme prévu, et lors d’une excursion en Zone Interdite pour se procurer un ingrédient indispensable pour attirer les escargots, Maélisse est enlevée par un « Immense », c’est à dire un humain, un vrai, de taille normale, dont la légende dit qu’ils sont disparus depuis longtemps. Pour le clan c’est une catastrophe car l’hiver approche et les escargots vont repartir, laissant les deux-pattes sans protection et sans ressources. Une seule solution : Lico, le chef du clan, accompagné de ses filles, Neska et Siloé, part pour le Marché d’automne des Coccinelles, essayer d’obtenir l’aide des autres clans du peuple escargot. Ce sera l’occasion pour la jeune fille de découvrir les autres peuples, escargot bien sûr, mais aussi les peuples coccinelle ou papillon, vivant en harmonie avec ces insectes. Ce sera aussi pour elle le moment de découvrir qu’elle possède un talent très rare, que l’on croyait disparu : elle est une « imago », capable de parler à tous les animaux.

S’adressant aussi bien au jeune public qu’aux adultes, ce premier tome ne se contente pas de poser les bases d’une nouvelle série, il est une histoire à lui tout seul, et si le sort de Maélisse reste en suspens, le reste du récit est complet.
Le dessin des personnages est un peu surprenant, mais finalement accentue leur côté étrange et vaguement zoomorphe (ceux de la communauté escargot ont des sortes d’excroissantes rappelant des antennes sur la tête). Les arbres et les plantes sont vraiment très bien rendus, les animaux très ressemblants.
L’univers posé par Louise Joor est foisonnant, extrèmement complet, et original. Formant une communauté écolo, ses personnages vivent au plus près de la nature, en respectant et protégeant son environnement. J’ai vraiment adhéré à cette histoire et j’attend la suite avec impatience.

Editeur : Delcourt – Collection : Terres de légende - Scénario et Dessin : Louise Joor - Date de parution : 27 janvier 2016 – Prix : 12,50 €.

f t g m