Copyright 2017 - Site by Misterdan

Star Fuckers de Alcante, Gihef, Dylan Teague et Véra Daviet

Tel un papillon attiré par la lumière, Maria Furia est une jeune et jolie Mexicaine qui se rêve en star américaine. À bientôt 18 ans au compteur, elle est prête à tout, même à un bain de minuit, pour poser enfin ses fesses rebondies de l’autre côté du Rio Grande. C’est donc trempée jusqu’aux os (mais sur le sol américain) qu’elle fêtera son anniversaire ! Cela étant dit, il est parfois long le chemin jusqu’aux étoiles... Avant de goûter au strass et aux paillettes, la belle Maria devra monter quelques marches. Et certaines risquent d’être méchamment glissantes. C’est d’abord dans un club de strip-tease que nous retrouverons sa trace. Certes, elle y croisera quelques stars, mais elles se révéleront un peu moins brillantes que prévu. Ô pauvre Maria, dans ton Mexique natal, tu aurais dû te mater l’intégrale de Californication plutôt que de rêver la bouche ouverte devant Amour, gloire et beauté. Heureusement que tu apprends vite !

C’est la nuit à la frontière Mexicaine. Aidée par un passeur, Maria Furia traverse à pied le Rio Grande, escalade la clôture, et, à l’aube de ses 18 ans, se retrouve sur le sol américain, des rêves plein la tête. Mais du rêve à la réalité, il y a loin, et Maria se retrouve strip-teaseuse au Pink Rabbit, tout en rêvant de son idole, l’acteur Hugh Gates, pour lequel elle jouerait bien Pretty Woman ! En attendant, et comme exécuter des lap dances et tenir compagnie au Gros Bill, un vieux solitaire défiguré, ne suffit pas pour rembourser son passage de la frontière au truand Wapiti Fertile qui la menace, elle accepte une mission secrète, tenir compagnie chez lui pour une soirée à une star de cinéma, qui s’avère être ... Hugh Gates en personne. Mais la soirée, débutée sous les meilleurs auspices avec un bain de champagne français, va vite déraper, l’acteur, adepte de la cocaïne, ayant des fantasmes très particuliers. Maria, qui a heureusement filmé la soirée, va tenter de vendre sa vidéo, mais elle se retrouve vite dans une situation délicate. Heureusement elle peut compter sur sa copine Daisy, qui dans une autre vie s’appelait Gunther, et sur le gros Bill qui s’avère être un ancien paparazzi.

Sexy, sans doute, mais pas érotique du tout comme la couverture pourrait le laisser supposer, cet album est drôle et enlevé. Le scénario se déroule sans temps mort, l’histoire est tout à fait convaincante, il y a de l’action et de l’humour. La jolie Maria campe une héroïne un peu fleur bleue, mais intelligente et pleine de ressources, qui va vite apprendre comment se débrouiller ! Les personnages secondaires sont bien typés et attachants.
Le dessin réaliste de Dylan Teague et les couleurs de Véra Daviet, mettent bien l’histoire - et les charmes appétissants de Maria - en valeur, brossant un L.A. plus vrai que nature.

J’avoue que je n’étais pas forcément convaincue par la couverture très pin-up de l’album, mais en fait, j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire et j’aimerais vraiment que ce soit une belle série qui débute !
D’ailleurs les dernières pages laissent entrevoir la possibilité de ce tome 2, avec la jolie Maria devenue une paparazzi redresseuse de tords sous l’égide de son ami le Gros Bill.

Editeur : Kennes Editions – Scénario : Gihef et Alcante - Dessin : Dylan Teague – Couleurs : Véra Daviet - Date de parution : 18 janvier 2017 – 48 pages - Prix : 14,95 €.

f t g m