Copyright 2018 - Site by Misterdan

Cléopâtre, la reine fatale – Tome 1 de Marie et Thierry Gloris et de Mouclier Joël

Cléopâtre monte sur le trône d’Égypte à 18 ans. Elle accède au pouvoir en même temps que son frère cadet, Ptolémée. Rapidement, elle prend l’ascendant mais leurs querelles au départ anodines se muent en guerre ouverte où son frère cherche à l’éliminer. Retranchée, elle ne voit qu’un allié possible : Julius César qui vient d’écraser sur un coup de dés l’armée de son rival, Pompée.

Cette bande dessinée est totalement dans la lignée des séries télévisées : une intrigue avec des rebondissements dans tous les sens, des scènes avec énormément de violence et de sexe. Mais c’est aussi ce qui a caractérisé la vie de cette reine. Ce qu’elle ne pouvait avoir par la force elle l’avait par ses charmes.

Pour ce qui est de la véracité historique, il m’est assez difficile de la certifier, car les faits historiques sont assez flous, mais il ne me semble pas avoir repéré d’anachronisme majeur. L’œuvre est faite de façon à ce que le lecteur puisse comprendre l’intrigue même en sautant quelques pages !, l’intrigue avance lentement, les actions sont assez détaillées.

On assiste parfois à un peu trop de « fan service », avec des ébats qui s’étendent là où ils ne sont pas franchement nécessaires et où on voudrait plutôt savoir comment Cléopâtre va s’en sortir. Malgré ce bémol, on ne décroche pas vraiment, car la tension existe bien tout au long du volume. Attention cependant, si ces scènes sont longues elles ne sont pas inutiles, elles permettent de souffler, de poser l’action et prennent un vrai sens dans la construction des personnages.
D’ailleurs je trouve que pour un premier tome la présentation des personnages est assez intéressante, car on ne découvre l’histoire de la reine que par la bouche des autres et on comprend son comportement uniquement dans ses actions. Nous sommes presque devant une pièce de théâtre, et c’est plaisant de grappiller petit à petit des informations.

Mon avis est assez nuancé pour le dessin. Si je n’ai pas spécialement apprécié la façon de représenter les personnages, j’ai adoré le reste. Le corps est souvent montré très froidement, techniquement, on a presque l’impression de croquis d’anatomie, sauf pour les visages avec des jeux de lumières et d’angles qui évitent d’avoir à en représenter de trop. Mais il faut avouer que cela colle bien avec l’univers de cette bande dessinée.

Par contre les décors sont fabuleux, ils plongent totalement le lecteur en Egypte, que ce soit par la représentation des palais, des objets ou de l’environnement. Il y a de superbes planches contemplatives, où l’on peut voir des bateaux accostés proches d’un village, c’est tout simplement magnifique. J’ai aussi particulièrement aimé les jeux de lumières, avec les flambeaux qui projettent des ombres.

Bravo pour ce premier tome, il ne nous reste plus qu’à attendre le suivant avec impatience.

Editeur : Delcourt – Collection : Histoire & Histoires – Scénario : Marie et Thierry Gloris – Dessin : Joël Mouclier – Date de parution : 23 août 2017 – 48 pages – Prix : 14.95 €

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données