Copyright 2018 - Site by Misterdan

Gaspard et la malédiction du prince fantôme d’Isabelle Dethan

Gaspard a 11 ans. Son oncle travaille au Musée du Louvre. Il lui arrive de l’y rejoindre après l’école. Pour préparer un exposé sur les hiéroglyphes, y a pas mieux ! Ce soir-là, Gaspard croise une jeune fille dans le département des antiquités égyptiennes. Il semble le seul à la voir et décide de l’aider dans sa quête, sans se douter que celle-ci va l’entraîner bien au-delà de l’enceinte du musée.

Isabelle Dethan est passionnée d’histoire et aime mettre en scène de jeunes personnages. Rappellez-vous Aquitania qui racontait l’histoire de jeunes enfants au temps de la Gaule gallo-romaine.
La voici qui profite de la carte blanche du Louvre-Delcourt jeunesse pour nous entraîner dans un conte fantastique contemporain inspiré par l’Egypte ancienne et l'étrange statue d'un fils de Pharaon...

Le papa de Gaspard est surveillant au Musée du Louvre. Affecté à la section grecque il tente d’y entra$iner Gaspard mais celui-ci préfère rester dans la section égyptienne pour peaufiner un exposé. En réalité il adore cette partie du Musée et s’y promener est son grand plaisir. Il observe, il se raconte des histoires en admirant les trésors dévoilés au public.
Il admire des objets dans une vitrine quand il remarque une jeune fille dont les mains passent à travers le verre et essaient, en vain, d’en sortir des objets. Très perturbé Gaspard demande son avis à un visiteur à côté de lui, mais ce dernier n’a rien vu, et surtout pas de jeune fille ! Le jeune garçon en coclut qu’il aurait vu... un fantôme !!
Il s’endord, sous le regard mystérieux de son chat, avec la pensée qu’il retournera au Musée pour essayer de contacter le spectre de la jeune fille.
Et l’aventure commence vraiment ! Gaspard fait la connaissance de Ankhti, coincée entre le monde des vivants et celui des morts. Avec l’aide de son chat, qui n’est autre que la déesse Bastet, Gaspard va tout mettre en oeuvre pour aider sa nouvelle amie.

Isabelle Dethan a concocté un très joli conte au scénario bien ficelé, qui oscille entre le présent et l’antiquité égyptienne. Et qui fait la part belle aux rêves et à l’imaginaire. Les enfants qui visiteront la section égyptienne après avoir lu ce sympathique album, chercheront sans nul doute à apercevoir la jolie Ankhti au détour d’une vitrine. Et les adultes que nous sommes, bien que trop vieux pour espérer la voir, serons malgré tout sensibles à l’aura de mystère que l’auteure nous a distillé.

Editeur : Delcourt – Collection : Jeunesse-Louvre Editions - Scénario et dessin : Isabelle Dethan – 22 novembre 2017 – 80 pages – 15,95 €

f t g m