Copyright 2018 - Site by Misterdan

La Horde du Contrevent – Tome 1 le cosmos est mon campement de Eric Henninot d’après Alain Damasio

Après une formation impitoyable, et alors qu’ils étaient encore enfants, ils ont quitté Aberlaas, la cité des confins. Leur mission : marcher d’ouest en est jusqu’à atteindre l’Extrême-Amont, source mythique du vent qui balaye leur monde jour et nuit, sans trêve ni répit. Ils sont la 34e Horde du Contrevent. Golgoth ouvre la marche ; derrière lui, Sov, le scribe, sur les épaules duquel l’avenir de la Horde tout entière va bientôt reposer…

La Horde du Contrevent est un roman de fantasy écrit par Alain damasio, et sorti en édition brochée pour la première fois en 2004 aux Editions La Volte. Le succès commercial et critique a été unanime et immédiat et lui a valu d’être couronné par le Grand Prix de l’Imaginaire en 2006.

Alain Damasio est un auteur qui écrit peu, par exigence littéraire. Son premier roman, la Zone du dehors avait déjà été récompensé par le Prix du Roman européen aux Utopiales 2007.

Depuis des siècles, les hordes se succèdent pour essayer d’atteindre l’ultime Amont, là où se forment les vents qui déferlent sur la plaine, et qui sont d’autant plus puissants qu’on approche du but, et ainsi connaître les neuf formes du vent. Horde après horde, à pied, les hommes se sont rapprochés, mais aucune n’a réussi. Il se dit pourtant que la trente-quatrième, celle menée par Golgoth, pourrait enfin toucher au but. Forte de l’expérience des hordes précédentes, de ses membres courageux et motivés, et surtout de son chef, inébranlable, elle avance envers et contre tout. Surtout contre le vent toujours présent, de la simple bise, au furvent meurtrier, sans jamais renoncer. Sélectionnés dès l’enfance, les 23 hommes et femmes ont tout laissé en Extrème Aval pour mener leur quête et leur vie entière se passe à contrer le vent en marchant. C’est un combat permanent contre les éléments, où la souffrance n’arrête pas cette volonté d’aller jusqu’au bout, malgré la nature meurtrière ou la poursuite qui cherche à les éliminer.

La horde du contrevent est un de mes romans de science-fiction préférés, et même un de mes romans préférés, tous genres confondus. C’est dire si j’attendais avec intérêt mais aussi une pointe d’angoisse l’adaptation en bande dessinée réalisée par Eric Henninot.

Car adapter ce roman en bande dessinée, c’est transcrire en dessin l’élément central qu’est le vent. Or qu’y a-t-il de plus difficle que d’illustrer les multiples formes du vent ? J’avoue avoir été bluffée par la maîtrise du dessinateur. Au fil des pages on reconnaît bien les différentes formes du vent, du plus doux au plus meurtrier.
Une autre difficulté attendait le dessinateur. Le roman est raconté à plusieures voix, chacun s’exprimant à tour de rôle et racontant l’histoire de son seul point de vue. Il fait le choix de raconter l’histoire avec la voix de Sov Strochnis, le scribe. Et c’est plutôt réussi.

Le plus difficile maintenant va être d’attendre les tomes suivants, espérons qu’ils se succéderont à un rythme assez rapide. Et, en attendant je vous conseille la lecture du roman original de Damasio.

Editeur : Delcourt – Collection : Néopolis – Scénario et Dessin : Eric Henninot – d’après l’oeuvre d’Alain Damasio - Date de parution : 18 Octobre 2017 – 80 pages - Prix : 16,95 €

f t g m