Copyright 2018 - Site by Misterdan

Dilemma - Tome 7 de Hajime Segawa et Tatsuya Tôji

Yuzuru n’est guère enchanté d’aller dans une nouvelle école. Pas très sociable, il préfère être seul et serait même prêt à souhaiter la mort de ses nouveaux camarades pour ne pas affronter cette épreuve... Lorsqu’il arrive dans sa nouvelle classe, le drame commence : tous les élèves et le professeur sont morts, allongés sur le sol. Encore sous le choc et dans un état de panique total, Wabiko, une jeune fille qui prétend être Dieu, entre en contact avec lui. Elle le plonge dans un dilemme infernal et lui demande de choisir qui elle doit ressusciter et qui elle doit laisser pour mort. Seulement, sauver quelqu’un veut dire laisser une autre personne mourir. Le choix qui semblait jusqu’alors simple devient alors difficile, cornélien, impossible ! Mais ne pas choisir et laisser faire le destin, ce n’est en aucun cas se protéger ou éviter le problème, puisque quoi qu’il choisisse la mort tombera toujours sur quelqu’un ! Qui sauver, qui condamner ? Pour quelle(s) raison(s) ? Notre héros s’apprête à vivre de véritables dilemmes !!

Que feriez-vous si vous pouviez décider de la vie ou de la mort de quelqu’un ? Qui n’a jamais rêvé de retrouver des êtres chers ou n’a jamais voulu la mort de quelqu’un ? Et bien, contrairement au commun des mortels, Yuzuru se retrouve dans cette situation après avoir souhaité la mort de ses camarades de classe juste avant la rentrée. Alors que son premier jour arrive, il se retrouve face aux cadavres de sa classe et à Wabiko, qui lui propose un marché.
Il doit alors faire face à un dilemme : qui doit vivre et qui doit mourir ? Une mort pour une vie, qu’il choisisse ou non, la règle est simple. Mais comment choisir alors qu’il ne connaissait personne ? Comment choisir alors que tous avaient une famille, des rêves, un avenir ? Une seule possibilité, ramener au moins une personne à la vie et se faire aider.
Avec l’aide de Tasuku, il ramène d’autres personnes. Sauf que le jeu ne s’arrête pas là. Chacune des personnes ramenées défie le duo dans des épreuves mortelles. Pourquoi jouer ? Tout simplement récupérer les souvenirs de Yuzuru, qui semblent, au fur et à mesure que l’histoire avance, être la clé de toute cette histoire.

Dans ce septième tome, Yuzuru doit affronter Haruta dans un combat entre créatures, les cornus. La partie s’avère difficile, alors que Menthe, la cornue de Yuzuru, est enceinte de Nougat, celui de son adversaire. En plus de la victoire sur cette bataille, des choix de plus en plus durs sont présenté à notre «héros».
Tandis qu’on découvre de plus en plus de ses souvenirs, son ami est obligé d’affronter un dernier joueur, pour récupérer une partie des souvenirs. On sent qu’on approche de l’accomplissement de cette mascarade macabre. Car oui, ces enfants ne sont que des pantins entre les mains de Wabiko et du Donneur, personnage qui prépare les épreuves pour Yuzuru et ses camarades.
Dans le même temps, on suit Yuzuki, une autre élève, amie d’une des camarades de Yuzuru, qu’il n’a pas ramenée à la vie. Elle est en possession d’un artéfact lié lui aussi à toute cette histoire. Sauf que celui-ci est fermé et qu’il faut résoudre l’énigme pour l’ouvrir, à moins d’accepter de jouer avec Wabiko... au risque de sa vie. Comme toujours le choix n’est pas réellement possible puisqu’imposé !

Les dessins sont très précis et nous offrent une vision très approfondie de cet univers. Ils sont empreints d’une certaine violence, que l’on devine parfois pour la voir éclater dans la planche suivante. Si, au début du manga, cette violence semble sortir presque de nulle part, nous prenant de court, la suite la prépare et nous plonge dans l’horreur des défis créés par les deux entités supérieures, maîtres absolues de ce jeu de carnage.

Les maîtres du jeu sont les marionnettistes de ce monde et on se demande quelle sera la réelle issue, si tout ça a un but autre que de les amuser, comme le laissent supposer les souvenirs. Entre immense mascarade sans issue et plan bien défini avec résultats, mon cœur balance et il est bien difficile de se faire une idée précise de ce qui attend encore les personnages.

Editeur : Komikku – Collection : Shônen – Scénario : Hajime Segawa – Dessin : Tatsuya Tôji – Date de publication : 13 octobre 2016 – 196 pages – Prix : 7,90 €

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données