Copyright 2018 - Site by Misterdan

Assassins - Tome 1 de Hirohisa Sato

À la suite d’une sombre affaire, Hitomi a perdu son mari et se prostitue pour pouvoir élever son fils Jinsuke, 10 ans. Malheureusement, un soir, Hitomi est froidement abattue dans son appartement, sous les yeux de Jinsuke. Celui-ci échappe de justesse à la mort grâce à l’intervention de la jeune et mystérieuse voisine, mademoiselle Suzuki, qui est en fait une tueuse professionnelle aussi discrète qu’efficace.
Elle recueille et protège le garçon, mais très vite ils se retrouvent pourchassés par la police pour une raison inconnue. Leur cavale commence et la situation est loin d’être évidente pour Suzuki, peu réjouie à l’idée de s’occuper d’un orphelin encore traumatisé par ce qui vient de lui arriver.

On découvre l’histoire de Jinsuke. Il vit avec sa mère dans un petit appartement, sans son père. Sa mère est très souvent absente et ils ont dû fuir leur précédent appartement. Ils ont une voisine qui vit assez mal d’avoir des voisins bruyants et c’est là leurs seuls échanges. Jusqu’à ce qu’un homme vienne à leur appartement et tue sa mère, Hitomi et que la voisine arrive juste à temps pour le sauver. C’est alors elle qui va s’occuper de lui, l’aider à fuir les hommes qui le pourchassent et se mettre à la recherche de ce qui s’est passé pour qu’on veuille le tuer.

La BD est assez touchante, elle joue sur la vision de la famille et de l’adaptation. Ce petit garçon qui n’a plus aucune famille et cette jeune assassin qui doit apprendre à s’occuper de lui alors qu’elle a toujours vécu seule. Ce couple de personnages va devoir apprendre à se faire confiance, à cohabiter et peut être finalement à s’aimer ? Au-delà de leurs différences, de leurs éclats de colère, c’est une vraie amitié qui commence à les lier. Pourrait-on appeler ça de l’amour ? Il en faut peu pour passer ce cap, même s’ils ne s’en rendent pas encore compte.
Cependant, au-delà de leur cohabitation, ils sont en fuite, pourchassés par les assassins et Suzuki n’est pas au bout de ses surprises, surtout quand elle va apprendre qui les pourchasse. A la recherche de la vérité et de la sécurité, la question qui va vite se poser est : jusqu’où ira-t-elle pour Jinsuke ? Sa propre vie sera-t-elle plus importante à ses yeux ? Tout en se posant ces questions, elle continue de plonger dans les problèmes, laissant cadavres et malheureusement piste derrière elle.

Le dessin est très précis et ne cache rien de l’apparence juvénile des deux protagonistes. Autant on sait que Jinsuke a 10 ans, autant pour Suzuki on ne sait pas, mais je lui donnerais la vingtaine, bien jeune pour une tueuse professionnelle. Mais c’est peut être aussi ce qui les rapproche, ainsi qu’une ressemblance assez frappante puisque Jinsuke avait tiré sa couleur brune de son père, tandis que sa mère était châtain. Une ressemblance qui peut tromper quiconque ne les connait pas et leur permet de passer pour une mère et son fils. Jusqu’où tiendra cette mascarade et jusqu’où leur cœur les rapprochera ?

Assassins va bien au-delà d’une simple enquête ou de la survie, c’est une histoire émouvante qui nous est retracée derrière. Espérons que Suzuki ne déçoive pas Jinsuke. Seuls les prochains tomes (série en trois tomes) nous le diront.

Editeur : Komikku – Collection : Seinen – Scénario et dessin : Hirohisa Sato – Date de parution : 25 août 2016 – 192 pages – Prix : 8,50 €.

 

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données