Copyright 2017 - Site by Misterdan

Victor Hugo, les Misérables de Variety Art Works

Octobre 1815, Jean Valjean, après 19 années de bagne, revient en France, plein de rancune contre la société. Mais une rencontre va changer sa vie et le transformer en homme de bien. Pourtant en ces années-là, il est difficile de fuir son passé...

En un seul tome nous retrouvons l’intégrale des Misérables, œuvre en trois tomes de notre cher Victor Hugo, un chapitre par partie des romans. C’est quelque peu expéditif mais d’une grande efficacité. Nous suivons donc ces personnages que le système semble broyer. Ils cherchent sans cesse à améliorer la vie dans ce monde sans pitié. Riche en rebondissement ce manga nous fait redécouvrir un des auteurs français les plus importants, capable d’écrire dans tous les registres, et du coup on lui donne ici l’opportunité de devenir mangaka ! Qui sait ? Cet homme brillant aurait peut-être adoré ça !

En ce qui concerne le dessin je le trouve un peu trop léger par rapport à l’intrigue extrêmement dramatique voir tragique, de cette œuvre. Il semble trop lumineux, j’aurais préféré plus de nuances de gris, des décors plus travaillés. Par contre j’apprécie la façon dont le dessin accompagne l’évolution des personnages, qui gardent des traits en rapport avec leur passé. J’aime aussi le style donné aux visages d’enfants, cette façon de représenter la candeur et donc d’attirer la pitié du lecteur.

Pour l’histoire, dans le principe de base, j’adore. L’idée de donner à Victor Hugo la chance de se rénover c’est une très bonne chose. Et je pense que le pari est en partie réussi. L’histoire est fluide, et ce qui rend difficile d’accès l’œuvre originale pour certains lecteurs est ainsi supprimé. L’intrigue évolue vite et ne semble pas perdre une seule minute. A la lecture nous pouvons résumer les Misérables de façon assez correcte. Mais il nous manque beaucoup de choses. A commencer par le verbe de notre cher auteur, qui disparait totalement dans ce flux continu. Ce qui fait que les Misérables est une œuvre attirante ce n’est pas tant son intrigue, que la façon dont elle nous est contée. Et puis cette vitesse d’action limite notre attachement aux personnages. Nous n’avons pas le temps de nous apitoyer sur la mort de l’un ou la tristesse qui tombe sur l’autre.

Je pense donc que si l’on veut se rappeler cette œuvre de Victor Hugo pour notre plaisir ou, pour les plus jeunes réviser avant un devoir, c’est une bonne solution. Par contre, pour découvrir cet auteur, je trouve cela plutôt triste et déplaisant car cela ne nous livre rien de ce qui est intéressant dans son œuvre.
Il faut plutôt prendre ce manga comme un teaser de l’œuvre originale, comme un avant goût, mais avec un seul problème : on connaît la chute.

La collection Classiques de Soleil Manga se consacre à la transposition d’oeuvres littéraires ou d’essais, en adaptant en mangas les grandes oeuvres essentielles de la pensée humaine pour une découverte différente des idées fondatrices de nos sociétés.

Les ouvrages sont proposés en sens de lecture occidentale et offrent la possibilité d’une approche de vulgarisation de ces textes, sans se substituer aux oeuvres initiales ni aux manuels scolaires.

Editeur : Soleil - Collection : Classiques – Scénario : Collectif d’auteursVariety Art Works - Dessin :  Variety artworks - Date de parution : 08 mars 2017 -  192 pages - 7,99 €

f t g m