Copyright 2018 - Site by Misterdan

Ayakashi Légendes des cinq royaumes – Tome 1 de Izu et VanRah

Japon, 1702. Le pays est la proie des Ayakashi, des créatures démoniaques dévastatrices.
Guerrier sacré détenteur d’une force sans égale, Hiro traque ces monstres sans merci et constitue l’un des meilleurs remparts contre les démons. Seulement, lorsque sa route croise le chemin d’une prêtresse pactisant avec ces créatures, sa lutte prend une nouvelle tournure. Une tournure d’autant plus surprenante qu’au même moment, sa cité natale est attaquée...

L'avis de Marvin

Ce premier tome nous plonge de suite dans l’ambiance : une intrigue sérieuse, avec des bagarres géniales sur un fond de Japon médiéval, le tout avec un bon zeste d’humour. Mais cela ne s’arrête pas là, le rythme est bon, et si les informations ne sont pas facilement distribuées, un lecteur attentif pourra comprendre certaines informations à l’avance, semées sous forme d’indices dans les conversations. Ce qui m’a plu c’est le fait que l’on peut aussi bien avaler le manga en quelques minutes ou au contraire faire des pauses pour imaginer la suite. Cette capacité à laisser au lecteur le temps de rêver est de plus en plus rare dans les shônen.
Le climat d’ensemble du manga est vraiment bon, le lecteur est comme un étranger qui débarque dans un pays divisé et qui doit comprendre comment cela fonctionne de l’intérieur. Du coup il a un peu l’impression d’être un investigateur en même temps qu’il regarde des actions époustouflantes.

Le dessin pour sa part nous pousse à la rêverie. Il a quelque chose de féérique que je trouve magnifique. Il permet de nous faire rire avec certains petits gags, mais surtout il ouvre les portes de notre imaginaire. Il donne aussi une fluidité aux dialogues et aux combats, il permet tantôt de tout accélérer, ou parfois de ralentir. Les émotions sont très bien retranscrites, ce qui permet au besoin de rendre flagrant le manque d’émotion, et qui souligne le côté vraiment antipathique de certains personnages.
Et, cerise sur le gâteau, ca manga a été écrit et dessiné par deux mangakas français !!

L'avis de Christelle

Dans un Japon fantastico-médiéval, cette nouvelle série de la talentueuse VanRah nous transporte dans la guerre contre les Ayakashis, des démons issus du folklore japonais.
On suit un groupe de guerriers Shimazu, issus d’un des cinq clans qui se sont répartis le Japon au 18e siècle après une grande bataille. Ils combattent les démons appelés ayakashis par des techniques secrètes avec une aura de mysticisme qui font l’envie des autres clans.
Hiro est le chef de ce groupe mystique. Il porte en lui une force mystérieuse et sa rencontre avec Yue, une miko, prêtresse ayant un pouvoir pour le moins étonnant et effrayant, va l’entraîner dans une aventure complexe et étrange.

Difficile d’en dire plus sans dévoiler toute l’histoire. Autour d’intrigues politiques sur un monde magique, le manga se veut uchronique: il se base sur des faits réels où la suite prend une tournure radicalement différente en inversant les vainqueurs. Le principe même de «et si les nazis avaient gagné la guerre ?» Cela apporte une profondeur au récit avec un rendu plus concret face aux personnages et aux lieux. Les dessins sont clairs et précis, la recherche intense se ressent dans le choix des vêtements et des décors.

C’est un manga purement français avec tous les codes du manga japonais. La collaboration entre VanRah et Izu est excellente. Ce 1er tome nous offre un début de manga prometteur, je suis sous le charme et impatiente de lire la suite.

 

Après plusieurs années passées dans les jeux vidéo et l’animation japonaise, Izu devient directeur littéraire aux Humanoïdes Associés en 2006 où il lance la collection Shôgun, dédiée aux créations de mangas originaux. Parallèlement, il poursuit une carrière de scénariste avec plusieurs BD & mangas à son actif, dont la série complète Omega Complex (récompensée en 2010 par le prix Animeland du meilleur manga français). Après plusieurs albums entre 2011 et 2015, il écrit, de 2013 à 2016, l’univers et l’histoire de la série Ayakashi.

 

VanRah est l’une des très rares mangakas françaises. Ostéopathe de formation, avec une spécialisation en pédiatrie-néonatalité, cette auteure a exercé son art médical durant presque 10 ans avant de se tourner définitivement vers sa passion première : le dessin et la création de mangas.
En 2015, VanRah s’attaque à l’un mythes de la tradition populaire française avec Stray Dog. En s’inspirant de la Bête du Gévaudan, l’auteure imagine un univers aux traits précis, porté par une série à l’histoire intemporelle, sombre et addictive, élue Meilleur Manga International 2015 (23ème Anime et Manga Grand Prix Animeland) et nominée aux Japan Expo Awards 2016 pour la même catégorie.
Enfin, en 2016, VanRah est reconnue comme étant l’un des 10 meilleurs talents et espoirs du manga à l’échelle internationale par le magazine japonais Shonen Jump + (éditeur Kodansha) qui l’a primée, à la lecture de son One-shot Red, pour la finesse de son dessin ainsi que pour la qualité de ses intrigues.

Autant dire qu’avec de tels talents la série Ayakashi risque fort d’être un des incontournables des prochaines années !!

Editeur : Glénat – Collection : Shônen – Scénario : Izu – Scénario et Dessin : VanRah – Date de parution : 6 juillet 2016 – 208 pages – Prix : 7,60 €

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données