Copyright 2018 - Site by Misterdan

Centaures - Tome 1 de Ryo Sumiyoshi

Plus téméraire qu'un cheval, plus fier qu'un homme, le centaure est un être divin, côtoyant les hommes depuis la nuit des temps. Mais en ces périodes de trouble, les humains les ont réduits à l'esclavage, afin de les utiliser comme “armes de guerre”. Pour sauver son fils, le fier et sauvage centaure Matsukaze se laisse capturer par les humains. Il y fait la rencontre de Kohibari, un jeune mâle de son espèce, apprivoisé par les hommes. Ensemble, ils tenteront une folle évasion pour reconquérir la liberté de leur peuple…

Prévue pour compter 5 volumes, cette œuvre a été lancée en 2016 chez l'éditeur East Press au Japon sous le titre Jinba. Il est à souligner que son auteure japonaise est une femme, illustratrice, mangaka et designer pour les jeux vidéos (notamment sur Monster Hunter). Elle maîtrise les codes de l’ aventure avec parfois un dessin un peu minimaliste à mon goût, et tout en noir et blanc.
Les centaures sont des « humains pour le haut du corps, tandis que le bas était équin ». Au commencement de cette épopée, un centaure à la crinière rousse est fait prisonnier. Est-ce un monstre ? Une légende ? Iwatora le roux, appelé aussi le tigre des montagnes, est très mystérieux. Il est dit de lui chez les centaures qu’il tue les ours à main nue, qu’il bloque les rivières avec des rochers et qu’il soulève les montagnes. Mais en fait son nom est Matsukaze et il est père.

Le personnage de Kobibari, jeune centaure sauvage dont les bras ont été coupés pour éviter qu’il ne se rebelle comme tous ses semblables, est apprivoisé. Il est complètement asexué : crinière qui fait penser à des cheveux longs, traits fins et féminins, ainsi qu’un corps beaucoup moins corpulent que celui de Matsukaze… Il sert, lors d’une scène chaste, mais tout de même explicite, à assouvir les besoins sexuels de l’homme qui s’apprête à l’acheter. Je n’ai pas compris l’opportunité de cette scène, la violence des rapports entre les centaures et les hommes étant bien ressentie par ailleurs... Il n’était pas nécessaire d’expliquer le besoin impérieux de liberté ressenti par ce jeune centaure par un avilissement sexuel, la situation d’esclave de guerre suffisait.

L’amitié et l’entraide entre ces deux personnages sert de trame narrative et leurs relations sont intéressantes. On souhaite qu’ils aboutissent dans leur quête, en oubliant l’identification avec les méchants humains cupides et violents… Le prochain tome est prévu début février, à suivre donc...

Éditeur : Glénat - Collection : Seinen - Scénario et dessin : Ryo Sumiyoshi - Date de parution : 17 janvier 2018 - 178 pages - Prix : 7,60 €.

f t g m