Copyright 2017 - Site by Misterdan

Goners - Tome 1

01Goners

 

Goners est une aventure d'horreur édifiante avec des monstres, des démons, et bien sur la famille qui les affrontent. Les références de films et de livres abondent autant que l'action qui ne s’arrête jamais. L'histoire commence sur une tragédie où nous sommes présentés à Raleigh et Evelyn Latimer pour un bref instant. Leurs enfants, Zoe et Josiah, assistent à leur mort à travers la télévision. Quelques secondes après, le duo se fait attaqué par des zombis/fantômes secouru par leur protecteur Francis. Tout au long des six chapitres de ce tome, le scénariste Jacob Semahn multiplie les points de vu permettant d’avoir un meilleur aperçu de chaque personnage. De plus, pour ne pas perdre le lecteur, un journaliste de télévisions offre souvent des résumés utiles de ce qui se passe tandis que des flashbacks bien placés construisent le background de la famille Latimer.

Lire la suite : Goners - Tome 1

Bitch Planet - Tome 1 : Extraordinary Machine

0BitchPlanet.jpg

 

Sur Terre, la domination de la gent masculine est telle que les faits et gestes ou même encore l'apparence des femmes sont contrôlés et légiférés. Celles qui sont non conformes sont condamnées à incorporer l'établissement auxiliaire de conformité, que beaucoup surnomme Bitch Planet. De nouvelles femmes débarquent sur place et se confrontent très vite à l'aliénation ambiante. Des écrans diffusent en permanence les consignes à respecter et les surveillants pénitentiaires orientent les prisonnières à se rendre dans tel ou tel endroit. La situation dégénère lors de la distribution des tenues. Une des nouvelles venues hurle alors qu'elle n'a rien à faire là, une certaine Madame Collins. Au même moment sur Terre, son mari se trouve dans les locaux du programme de l'établissement auxiliaire de conformité. Il exige de parler au directeur afin de parler de sa femme...

Lire la suite : Bitch Planet - Tome 1 : Extraordinary Machine

Outcast - Tome 2 : Souffrance de Robert Kirkman et Paul Azaceta

Kyle Barnes est tourmenté par des possessions démoniaques depuis son plus jeune âge. À la lumière de récentes découvertes et en dépit de terribles cauchemars, il semble commencer à comprendre la nature du mal qui le touche, et à entrevoir les réponses qu'il a cherchées toute sa vie. En revanche, la vie du Révérend Anderson, celui qui le soutient depuis toujours, semble sur le point de s'écrouler.

Lire la suite : Outcast - Tome 2 : Souffrance de Robert Kirkman et Paul Azaceta

Letter 44 - Tome 2 : Décalage spectral - écrit par Charles Soule et dessiné par Alberto Jimenez Alburquerque

Six mois après son investiture, le président Stephen Blades essaie toujours d’épargner son administration de l’incroyable révélation qu’il a reçue des mains de son prédécesseur : une présence alien serait en train de construire quelque chose dans la ceinture d’astéroïdes ! Pour enquêter, le précédent président avait envoyé en secret une mission par le biais du vaisseau spatial Clarke. Blades a un plan pour mettre un terme à la guerre au Moyen-Orient tout en préparant son peuple à cette inquiétante vérité, mais il doit faire face à de sérieuses menaces au sein de son gouvernement et à un nouveau et mystérieux danger venu de l’étranger. Pendant ce temps, les braves astronautes du Clarke ont finalement rencontré les aliens... et d’après leurs découvertes, la Terre pourrait bien être condamnée !

Lire la suite : Letter 44 - Tome 2 : Décalage spectral - écrit par Charles Soule et dessiné par Alberto Jimenez...

Flash – Tome 2 : La Révolte des Lascars

Frappé par la foudre et aspergé de divers produits chimiques, l'agent de police scientifique Barry Allen devient subitement l'homme le plus rapide du monde. Il décide alors de mettre ses pouvoirs extraordinaires au service de la justice, sous l'identité du Flash. Et l'occasion d'éprouver ses nouveaux talents ne se fait pas attendre : le criminel Mob Rule vient tout juste de plonger la ville de Central City dans l'obscurité.

À peine remis du choc lié à la découverte de ses nouveaux pouvoirs, Barry Allen apprend qu'il n'est pas le seul à pouvoir courir à la vitesse de l'éclair. Turbine, un ancien pilote de chasse pris dans une faille d'énergie, tire désormais lui aussi sa super-vitesse de la Force Véloce. Mais l'affrontement est de courte durée puisque subitement Barry atterrit en Afrique, dans la cité du terrible Gorilla Grodd.

A l’origine même du reboot NEW 52 de l’univers DC avec l’évent Flashpoint Paradoxe, Flash fête ses 75 ans en 2015. A cette occasion, Urban Comics décide enfin de rattraper son retard sur la série régulière du héros le plus rapide du monde et passe à la vitesse supérieure en publiant 3 reliés en mars/mai/août.

Et que dire si ce n’est que l’attente valait le coup !

Je commence par la plus grande qualité du titre à savoir les dessins. J’ai vraiment été subjugué par le talent de Francis Manapul avec son trait fin et précis qui fait mouche à chaque fois et particulièrement au niveau des expressions faciales des personnages très humaines et ce même pour les gorilles. Combiné aux couleurs chaudes de Buccellato (rouge, jaune, comme le costume de Flash !) avec un superbe effet pastel je trouve, c’est un véritable plaisir de visionner ces pages. Rien que la couverture est hyper classe et donne vraiment envie ! Malheureusement, il y a certains chapitres qui sont dessinés par d’autres artistes et c’est bien dommage parce qu’ils n’arrivent pas à être au même niveau que le duo principal.

Pour ce qui est de l’histoire, elle reprend pile là où elle s’était arrêtée dans le volume précédent avec un premier chapitre passionnant qui fait honneur à l’une des plus grandes Némésis de Flash à savoir Gorilla Grodd que l’on voit sur la couverture. Mais au final, les grandes stars du récit sont bien les Lascars, le groupe de vilains loin des canons habituels du méchant pas beau. Déjà, ils respectent un code d’honneur ce qui est bien rare il faut l’avouer. Et puis il y a des tensions entre leurs membres preuve du travail fait sur leur personnalité l’occasion de voir de nouvelles alliances se créer et d’autres se briser. D’ailleurs, on a même l’impression que les Lascars ont plus de pages sur eux que Barry en personne !

Du coup, le récit s’en trouve très rythmé avec beaucoup d’action qui permet entre autre de nous plonger dans l’univers de Flash, rencontrer bon nombre de personnages. De plus, les auteurs regorgent d’idée pour la mise en scène des pouvoirs du Bolide Ecarlate ainsi que la présentation de chaque chapitre avec un « DC Comics est fier de vous présenter THEFLASH » avec un découpage original du plus bel effet.

Si vous êtes fan de la série télé Flash de la CW, Urban Comics vous livrent un excellent point d’entrée dans le monde des comics du héros le plus rapide au monde. N’hésitez pas !

Editeur : Urban Comic - Scénario : Brian Buccellato, Francis Manapul - Dessin : Francis Manapul, Marcus To, Scott Kolins, Diogenes Neves, Oclair Albert, Marcio Takara, Wes Craig - Date de parution : 07 mai 2015 - 176 pages - Prix : 17,50 €.

Batman : Beyond - Tome 1

2049. Cela fait plus de 20 ans que Bruce Wayne a renoncé à porter le costume de Batman. Vieillard affaibli et aigri, reclus dans son manoir, le playboy milliardaire n'est plus que l'ombre de lui-même. Lorsque le destin conduit le jeune Terry McGinnis aux portes du manoir Wayne, ce dernier découvre le secret de son hôte et le convainc de devenir le nouveau Batman. Réticent, le vieil homme accepte et forme sa recrue. La relève est désormais assurée !

Lire la suite : Batman : Beyond - Tome 1

Batman : La Résurection de Ra's al Ghul

Le temps a enfin rattrapé le génie criminel immortel Ra's al Ghul. Proche de la fin, il ne lui reste plus qu'une issue, et celle-ci implique son petit-fils, Damian Wayne ! Mais ce dernier ne l'entend pas de cette oreille et fuit la Ligue des Assassins, pour retourner à Gotham City, fief de son père, le Batman. Ce dernier rassemblera Nightwing, Robin et Talia al Ghul pour l'épauler contre ce malfaiteur dément.

Lire la suite : Batman : La Résurection de Ra's al Ghul

Black Science – Tome 2 : La Boite de Pandore

 

 

Grant McKay, fondateur de la Ligue Anarchiste Scientifique, a accompli l’impensable en créant le Pilier, un artefact capable de plier les arcanes de la Science Interdite à sa volonté et offrant à l’humanité la possibilité de voyager à travers les dimensions. Seul problème : un incident technique est venu perturber la première expédition avec pour résultat de piéger Grant et son équipe de scientifiques entre les dimensions de l’Infinivers, à la merci de mondes plus hostiles les uns que les autres. Seule solution face à l’inconnu : aller de l’avant !

Issue du catalogue d’Image Comics a.k.a. la maison d’édition favorite des artistes américains du fait de la grande liberté qui leur ait laissé, Black Science représente rien de plus que LA référence de Science-fiction au coté de Saga !

L’histoire résumé un peu plus haut se dévoile petit à petit, case après case. L’introduction peut sembler un peu brute mais c’est un choix assumé par l’auteur Rick Remender, bien connu des lecteurs de comics-books avec de nombreuses publications chez Marvel et une première collaboration avec Matteo Scalera sur Secret Avengers. Le voyage temporel est un classique de la Science-fiction que Remender maitrise complètement. Ainsi, peut importe si vous êtes familier de ce thème ou non, vous arriverez à suivre cette course au travers de l’Infinivers. Avec son scénario intelligent et passionnant, Black Science livre un récit complexe tout en étant simple à aborder.

Les personnages quant à eux sont loin d’être des anges. Au contraire, ils sont pour la plupart ambigus chacun avec ses secrets, même le héros Grant n’est pas tout blanc puisqu’il trompe sa femme. D’ailleurs dans cette équipe personne n’est a l’abri d’une trahison d’un de ses compagnons d’infortune, certains d’entre eux mourront alors que l’on pensait qu’ils étaient indispensables. De plus, différentes versions de Grant interviendront dans l’histoire chacune amenant de nouvelles réponses mais surtout encore plus de questions. Mention spéciale pour le personnage de Kadir dont l’évolution (le repentir ?) au fil des chapitres est très bien amenée.

Black Science ne m’aurait pas autant marqué sans le talent de Matteo Scalera. Le dessinateur italien livre des planches sublimes, les pleines pages se multiplient (chaque chapitre débute par une impressionnante double page), le découpage est extrêmement dynamique. On a droit à un déferlement de design plus incroyable les uns que les autres, Scalera a une véritable maitrise du noir et des hachures en plus de son cadrage des cases. Dean White appose des couleurs incroyables et improbables en parfaite harmonie avec les différents paysages, créatures et mondes que rencontrent les personnages créant ainsi une empreinte visuelle originale et unique.

Je ne peux que trop vous conseiller de vous jeter sur Black Science. Avec son scénario riche et passionnant ainsi que le talent hors norme de son dessinateur, c’est un immanquable pour tout fans de comics, de Science-fiction ou simplement de contrées « exotiques ». Si en plus le tout est fourni dans une édition de très bonne facture où l’on retrouve pour le premier tome une préface, une postface, plusieurs couvertures bonus, des études de design et le tout pour 10€ les 180 pages, je vous assure que vous ne regretterez pas votre achat !

Editeur : Urban Comics - Scénario : Rick Remender - Dessins : Matteo Scalera - Date de parution : 7 mai 2015 - 160 pages - Prix : 15,00 €

Cet été-là de Mariko et Jillian Tamaki

Rose et Windy se connaissent depuis l’enfance. Elles se retrouvent chaque été au lac Awago où leurs familles louent des cottages. Cet été là, elles ont 13 ans et 11 ans et demi, passent leurs journées à se baigner, à faire des barbecues en famille et regardent des films d’horreur en cachette. Mais surtout, elles partagent les mille questions de l’entrée dans l’adolescence. Une étroite différence d’âge, suffisante à cet étape charnière pour que leurs préoccupations diffèrent : Rose suit avec beaucoup d’intérêt les démêlés d’un groupe d’ados plus âgés, Windy aime encore jouer. Chacune d’elle se débat en parallèle avec ses problématiques familiales. Une plongée toujours fine et juste dans l’adolescence.

Editeur : Rue de Sèvres - Scénario : Mariko Tamaki - Dessins : Jillian Tamaki - Date de publication : 14 mai 2014 - 316 pages - Prix : 20 €.

Sous-catégories

f t g m