Copyright 2018 - Site by Misterdan

The Giver réalisé par Phillip Noyce

Le film est adapté du best-seller écrit par Lois Lowry qui s'est vendu à plus de 300 000 exemplaires en France et à plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde.

La trame du roman est assez classique : dans une société dictatoriale, un élu (un héros ou appezlez-le comme vous voulez - il est très jeune de le bouquin : une douzaine d'années) se détache du lot pour sauver le monde. L'écriture est fluide. L'histoire se construit très bien. Les actions s'emboitent parfaitement les unes dans les autres. Les chapitres sont courts  : ce qui permettent de bien dynamiser l'ensemble.

Dans le synopsis officiel du long-métrage, on indique un futur lointain alors que cette notion de temps ne me semble pas aussi précise dans le livre, même si, pour ce genre de conte SF, c'est assez courant. Donc, dans ce futur longtain, les émotions ont été éradiquées en supprimant toute trace d'histoire. Seul The Giver a la lourde tâche de se souvenir du passé, en cas de nécessité. On demande alors au jeune Jonas de devenir le prochain Giver...

Par ailleurs, dans la bande-annonce, il me semble que Jonas a plus de 12 ans. Il est plutôt un ado de 15 ou 16 ans qu'un pré-ado.

Bon, mon avis, le vrai, après avoir vu le film :

Jonas semble effectivement plus âgé que dans le bouquin.

Le synopsis zappe un peu rapidement à mon goût sur toute la première partie du roman, celle qui pose la situation (le premier tiers du livre est raconté en quelques simples phrases et moins de dix minutes). Du coup, je me suis beaucoup moins attaché aux personnages. Par la suite, le pitch reste, selon moi, sur des détails inutiles et particulièrement insignifiants. Ce qui implique qu'ils n'apportent pas grand chose à la trame et à sa compréhension. Le casting n'est pas trop mal : les acteurs surjouent un peu (sauf Meryl Street, parfaite comme à son habitude) et Katie Holmes a pris un sacré coup de vieux.

En revanche, opposer la couleur et le noir et blanc pour la réalisation est une idée brillante. Cela apporte énormémemnt à l'intrigue générale. De plus, la photographie très travaillée et presque irréelle est absoulement superbe et tout à fait appropriée à la situation.

Bref, un film tout à fait honorable qui aurait mérité un peu plus de travail (notamment sur l'histoire). Il est certes moins bon que le livre, mais se laisse gentiment regarder...

Genre : science-fiction - Nationalité : Américaine - Date de sortie en France : 29 octobre 2014 - Durée : 1 heure 37 - Avec Jeff Bridges, Katie Holmes, Taylor Swift, Alexander Skarsgård, Meryl Streep et Brenton Thwaites dans le rôle de Jonas.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données