Copyright 2018 - Site by Misterdan

Qu'Allah bénisse la France réalisé par Abd al Malik

Adapté du livre autobiographique d'Abd Al Malik (Albin Michel), Qu'Allah bénisse la France raconte le parcours de Régis, enfant d'immigrés, noir, surdoué, élevé par sa mère catholique avec ses deux frères, dans une cité de Strasbourg. Entre délinquance, rap et islam, il va découvrir l'amour et trouver sa voie.

Dans Qu’Allah bénisse la France, Abd al Malik retrace son enfance de fils d’immigrés, Noir, pauvre, élevé par une mère seule avec six frères et sœurs, il a connu la délinquance des cités, les vols, les trafics, l’argent facile, mais aussi la mort côtoyée de près – overdoses, balles, la vie ne vaut pas grand-chose dans ces quartiers. Converti à un Islam obscurantiste qui sévit dans ces banlieues, il a parcouru les routes de France pour prêcher la haine. Pourtant, dans cette bénédiction qu’il appelle sur son pays d'accueil, il embrasse dans une même sincérité juifs, chrétiens ou laïcs, sans oublier toutes les femmes. Car Abd al Malik a trouvé sa voie dans le soufisme, islam lumineux centré sur l'amour universel qui l'a réconcilié avec l'esprit de la citoyenneté. On connaît surtout Abd al Malik pour ses albums, Gibraltar en particulier, empreints d’une profonde humanité et d’une tendresse portée par un amour de la langue française qui lui fait ciseler des vers magnifiques. En ces époques de haine et de rejet de l’autre, le discours profondément humaniste et tolérant de cet artiste hors du commun est infiniment précieux.

Adapté du livre autobiographique de Abd Al Malik, Qu'Allah bénisse la France raconte le parcours de Régis, enfant d'immigrés, noir, surdoué, élevé par sa mère catholique avec ses deux frères, dans une cité de Strasbourg. Entre délinquance, rap et islam, il va découvrir l'amour et trouver sa voie.

Qu’Allah bénisse la France, c’est d’abord un roman, paru en 2004, où Abd al Malik retrace son enfance de fils d’immigrés, Noir, pauvre, élevé par une mère seule avec ses trois garçons au cœur d’une des banlieues les plus dures de Strasbourg, le Neuhof. Élève brillant amoureux des Lettres à l’école, il est dans la cité délinquant au quotidien rythmé par les vols, les trafics, l’argent facile, mais aussi la mort côtoyée de près – overdoses, balles, la vie ne vaut pas grand-chose dans ces quartiers. Pourtant, Abd Al Malik fait le choix d’évoquer cette violence, pas de la montrer ; son propos, ce sont plutôt les valeurs, l’intégration, la tolérance, l’amour.

Tourné en noir et blanc, comme La haine, auquel il fait référence, porté par une bande-son impeccable, signée des grands de la scène musicale d’aujourd’hui – Laurent Garnier, Wallen et Bilal, le grand frère du réalisateur, qui écrit toutes ses musiques, Qu’Allah bénisse la France est le manifeste d’une France cosmopolite et tolérante. En ces époques de haine et de rejet de l’autre, le discours profondément humaniste et bienveillant de cet artiste hors du commun est infiniment précieux. Il donne à voir la réalité d’une cité, parle avec tendresse de ces mômes parfois perdus, pose un regard tout simplement humain sur ce qui est souvent caricaturé.

« Je ne veux plaire à personne, je ne veux choquer personne, je veux juste être le plus fidèle à moi-même et aux gens que j’aime et avec lesquels j’ai grandi : ma mère, mes frères, mes sœurs, les gens de la cité » explique le chanteur et réalisateur, fidèle à sa tribu et ses idéaux. Remarqué à Toronto, où il a décroché le Prix de la critique internationale, son film, mêlant autobiographie et fiction, parle de ces cités abandonnées, de cette jeunesse à la dérive, séduite par les sirènes de la religion ou par l’argent facile du trafic. On connaît la profonde humanité et la tendresse d’Abd Al Malik, portés par l’amour de la langue française ; on retrouve ici toutes ces qualités, dans un film d’une beauté troublante, qu’on pourrait presque parfois regarder les yeux fermés, tant il est habité par la musique !

Genre : comédie dramatique - Nationalité : Française - Durée : 1 h 36 - Date de sortie en France : 10 décembre 2014 - Avec Marc Zinga, Sabrina Ouazani et Larouci Didi - Distribution : Ad Vitam.

f t g m