Copyright 2018 - Site by Misterdan

Samba réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache

Samba, Sénégalais en France depuis 10 ans, collectionne les petits boulots ; Alice est une cadre supérieure épuisée par un burn-out. Lui essaye par tous les moyens d'obtenir ses papiers, alors qu'elle tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu'au jour où leurs destins se croisent...

Entre humour et émotion, leur histoire se fraye un autre chemin vers le bonheur. Et si la vie avait plus d'imagination qu'eux ?

L'histoire du film est ancrée dans l'actualité française de ces dernières années qui déchaîne les passions, parfois de façon extrême. C'est une preuve de courage des réalisateurs de porter à l'écran des sujets aussi clivant que l'immigration, la situation des sans-papiers, ou les conditions difficiles du monde du travail.

Là où le cinéma d'auteur traditionnel Français aurait livré un drame pesant, ils réalisent un film hybride, entre pure comédie teintée de romantisme et drame refusant tout misérabilisme. Quand on parle de sans papiers, on n'a en tête des informations désincarnées et des chiffres. Le film redonne un visage humain à cette situation et nous plonge dans le quotidien de Samba qui au fil de ses rencontres va nous faire découvrir un monde que la plupart d'entre nous côtoie au quotidien avec indifférence ou rejet.

Le film arrive à adopter un ton juste et équilibré, il ne tombe ni dans la dénonciation excessive, ni dans la complaisance aveugle. Par exemple, les réalisateurs sont bienveillants envers leurs personnages mais ne cachent jamais leurs défauts et leurs failles. De plus, ils font une utilisation intelligente de la comédie : ils pointent du doigt l’absurdité de certaines situations (OQTF!) avec humour, ils cassent les codes romantiques par le rire, et ils désamorcent le drame par la comédie, tout en permettant le développement de chacun de ces registres de façon équitable. On rit beaucoup, passionnément, à gorge déployée mais on n'oublie pas le drame qui n'est jamais loin et qui peut surgir à tout instant.

On peut penser sans problème à certaines oeuvres de Ken Loach, Mike Leigh, ou Stephen Frears, tout en ayant conscience que c'est un film extrêmement drôle. Samba est un peu le pendant français des films britanniques qui mélangent sans hésiter les sujets politiques et la comédie. Comme dans leur thème fétiche qui voit deux mondes opposés se rassembler, les metteurs en scène de Samba rapprochent avec brio les genres, les acteurs et les situations qu'on aurait a priori pas vus ensemble.

La mise en scène est soignée, réfléchie, et d'une qualité irréprochable. Certaines scènes sont impressionnantes de maîtrise et de beauté.

On peut encore parler d'équilibre puisque le film est esthétique mais n'en fait jamais trop. La grande force du film réside aussi dans son casting éclectique. La réunion de ces grands acteurs ne déçoit absolument pas, l'alchimie est palpable entre eux, l'idée de les réunir relève à elle-seule du génie !

Omar Sy est exceptionnel : il a fourni un travail colossal qu'on ne ressent jamais tellement il semble toujours être spontané et naturel.

On sait que Charlotte Gainsbourg peut être très drôle comme dans Prête-moi ta main mais ici, elle est drôle à la fois dans sa fragilité, dans sa maladresse et dans sa force. Elle nous offre une palette de jeu infinie et très subtile. Tahar Rahim interprète un personnage charismatique et solaire et démontre qu'il est tout aussi à l'aise dans la comédie que dans le drame. Il partage avec Omar des scènes à mourir de rire et on espère sincèrement le revoir dans plusieurs autres comédies.

Izia Higelin confirme tous les espoirs placés en elle après Mauvaise Fille, son énergie et sa fraîcheur sont au service d'une interprétation brillante. J'aurais aimé voir un peu plus les deux derniers personnages, on les délaisse un peu abruptement sans les retrouver par la suite. Pour moi, c'est le seul petit défaut de ce magnifique film. Il fallait bien en trouver un ! Pour finir, je dirai que c'était très agréable d'entendre les rires de toute une salle et de ressentir ce lien qui nous a uni le temps d'une séance ! Comme le dit Samba : « en tout cas, je suis ému. »

Genre : comédie dramatique adaptatée du roman Samba écrit par Delphine Coulin - Nationalité : Française - Durée : 1 heure 58 - Avec Omar Sy, Charlotte Gainsbourg, Tahar Rahim et Izia Higelin - Date de sortie en France : 15 octobre 2014 - Date de sortie en DVD : 18 février 2015.

f t g m