Copyright 2018 - Site by Misterdan

A Girl Walks Home Alone At Night écrit et réalisé par Ana Lily Amirpour

A Girl Walks Home Alone At Night, tourné en noir et blanc et présenté au Festival de Sundance 2014, est le premier long-métrage de la cinéaste Ana Lily Amirpour. Qui a remporté en septembre 2014 le prix Révélation Cartier au Festival du Film Américain de Deauville.

Dans la ville étrange de Bad City, lieu de tous les vices où suintent la mort et la solitude, les habitants n'imaginent pas qu'un vampire les surveille. Mais, quand l'amour entre en jeu, la passion rouge sang éclate…

Bad City est une ville fictive Iranienne créée dans le désert Californienne (Étas-Unis). Cette cité concentre tout ce que l'humanité a de mauvais. Le vampire arrive donc comme une punition "divine".

La réalisatrice choisit de filmer dans un noir et blanc très approprié pour renforcer l'intemporalité du côté sombre de l'Être Humain (et oui, le côté obscure de la force existe !). Cela étant, je trouve que cette décision donne également un aspect surréaliste au film. Et, c'est tout le paradoxe : la réalité de la méchanceté existante et l'inexistance du vampire.

A Girl Walks Home Alone At Night est un film pour le moins étrange, bizarre et déroutant. La lutte du bien contre le mal et plus spécifiquement contre nos démons intérieurs est pour moi assez évidente. C'est le but philosophique de ce film fantastique complètement perturbant. J'ai fini le métrage complètement déroutée : j'ai pris une claque monumentale.

Genre : horreur - Nationalités : Américano-Iranienne - Avec Sheila Vand, Arash Marandi et Marshall Manesh - Durée : 1 heure 40 - Date de sortie en France : 14 janvier 2015.

Voir la BA ici...

 

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données