Copyright 2018 - Site by Misterdan

Les Nouvelles Aventures d'Aladin réalisé par Arthur Benzaquen

Si j’étais un peu méfiante en allant au cinéma, j’en suis ressortie en ayant passé un moment agréable.

Sam et Khalid, deux jeunes voleurs, préparent un coup dans un grand magasin le soir du 24 décembre. Déguisé en Père-Noël pour mieux se fondre dans le décor, Sam est pris à parti par des enfants qui lui réclament une histoire. Afin de ne pas attirer l'attention, Sam se lance alors dans le récit d'Aladin et la lampe merveilleuse... Enfin, dans SA version du conte des mille et une nuits, dans laquelle il incarne, lui-même, le prince des voleurs. Tout ça bien sûr avec de l'aventure, de la magie et beaucoup d'humour !

Certes, le film s’inspire du célèbre conte des mille et une nuit MAIS de façon plus moderne. A la projection de la bande annonce, je ne comprenais pas leur façon de s’exprimer parfois un peu hors du temps et n’ayant pas lu le résumé, je ne pouvais pas savoir que l’histoire démarrait bien à notre époque.

C’est un peu à la manière de Princesse Bride, un film cultisime que Sam (Kev Adams) se retrouve obligé de raconter un conte à un groupe d’enfants. Si au début, il est un peu réticent et n’attend qu’une chose : Voler les Galeries Lafayette en compagnie de son complice de toujours Khalid (William Lebghil), il se prend vite au jeu à la manière d’une Shéhérazade (à la barbe).

L’histoire a des similitudes avec la vraie histoire de Sam qui se fait passer pour ce qu’il n’est pas, un peu comme Aladin qui se fait passer pour un prince.

Le duo de Kev et William est une chose agréable et on peut voir la complicité des deux acteurs dès le lancement du film ce qui apporte beaucoup de fraicheur et d’humour. Si Kev Adams joue le rôle du « beau gosse », Rachid/Khalid (William Lebghil) prend celui du comique et le film n’aurait pas eu le même impact sur moi sans sa prestation. De même que le personnage du Vizir incarné par Jean-Paul Rouve. A eux deux, ils mettent en avant l’humour et les scènes sont divertissantes.

Je ne suis pas à mon premier film avec Kev Adams mais je dois reconnaître qu’il a bien su s’imprégner du personnage d’Aladin tout en gardant ses traits de caractères et son jeu d’acteur qui le caractérise. Il a su amener un renouveau à ce personnage mythique sans dénaturer la vraie personnalité de celui-ci.

Eric Judor qui joue le génie le fait à sa façon mais si nous aimons Eric, nous ne pouvons pas être déçus de son interprétation du Génie qui est propre à lui. C’est pour cela que le film est intéressant car si nous aimons les acteurs et leurs jeux, nous ne sortirons pas désappointés. Par contre, si vous vous attendez à quelque chose de sérieux, vous le serez indubitablement. Ce film vaut-il d’être visionné ? Oui, si tu veux passer un bon moment de franche rigolade tout en t’amusant des clins d’œil modernes déposés de-ci, de-là.

Arthur Benzaquen a aussi un rôle dans son propre film et il le fait avec beaucoup d’humour, j’ai trouvé intéressant de le voir aussi devant la caméra et il a une scène tordante avec Jean-Paul Rouve qui a fait mourir de rire la salle.

Pour une fois, j’ai même apprécié le personnage d’Audrey Lamy qui à mes yeux était trop ancrée dans son rôle phare de Marion (Scènes de Ménage) dans les autres films que j’ai pu voir d’elle donc, cela fut une bonne surprise de sa part.

La princesse jouée par Vanessa Guide m’est inconnue mais sa prestation était bien. Michel Blanc interprète un sultan à la mode picsou qui ne cherche que l’argent pour seule compagnie et il le fait très bien.

Pour conclure, un bon casting et un film vraiment sympathique.

Genre : comédie - Nationalité : Française - Avec Kev Adams, Jean-Paul Rouve, Eric Judor, Michel Blanc, Vanessa Guide, Audrey Lamy, William Lebghil et Nader Boussandel - Date de sortie : 14 octobre 2015 - Distributeur : Pathé Distribution - Année de production : 2014 - Budget : 15 millions €.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données