Copyright 2018 - Site by Misterdan

L'astragale réalisé par Brigitte Sy

Une nuit d'avril 1957. Albertine, 19 ans, saute du mur de la prison où elle purge une peine pour hold-up. Dans sa chute, elle se brise l'os du pied : l'astragale. Elle rampe jusqu'à la route et interpelle une voiture. Elle est secourue par Julien, repris de justice, qui l'emmène et la cache chez une amie à Paris. Pendant qu'il mène sa vie de malfrat à droite à gauche en province, elle réapprend à marcher dans la capitale. Julien est arrêté et emprisonné. Seule et recherchée par la police, elle se prostitue pour survivre et, de planque en planque, de rencontre en rencontre, lutte au prix de toutes les audaces pour sa fragile liberté. Mais les souffrances physiques qu'elle endure ne sont rien à côté de ce que l'absence de Julien provoque dans sa chair…

Un film français pour le moins étonnant car déjà, il est en noir et blanc. A l’époque où les cinémas présentent des films en 3D ou d’animations, celui-ci est pour le moins « insolite ». Pourtant, ce film est à la base un livre écrit par d'Albertine Sarrazin elle-même. Il est produit en 1968 par Guy Casaril. Je ne connais pas la première version du film, ni le livre mais l’histoire est touchante et vraie. Comment un bête accident de pied peut bouleverser une vie. Apparemment pour Albertine cela changera sa vie car elle connaitra le grand amour avec Julien. Julien qui ira jusqu’à voler pour fournir suffisamment d’argent pour les soins médicaux de celle qu’il aime.

J’aime les films en noir et blanc, comme les films muets donc c’est avec un grand intérêt que j’ai envie de découvrir l’histoire d’Albertine et Julien. Tragique oui. Mais les plus belles histoires d’amour ne le sont-elles pas ?

Genre : Drame - Nationalité : Française - Avec Leïla Bekhti, Reda Kateb, Esther Garrel - Date de sortie en France : 8 avril 2015 - Durée : 1h36.

f t g m