Copyright 2018 - Site by Misterdan

Une Equipe de rêve réalisé par Mike Brett & Steve Jamison

Déjà sorti en 2014 dans les pays anglophones sous le nom de Next Goal Wins, ce documentaire "footballistique" de Mike Brett & Steve Jamison, notamment réalisateurs de publicités dans le milieu du ballon rond, a déjà beaucoup fait parler de lui. Auréolé par les critiques de The Guardian ou encore du New-York Times, que propose cette oeuvre à un public francophone, aficionados ou non du ballon rond ?
En matière de foot, les Samoa Américaines sont principalement connues pour avoir encaissé la pire défaite des compétitions officielles : 31 à 0 face à l'Australie. Depuis, l'équipe occupait immanquablement la dernière place du classement annuel de la FIFA. En 2011, alors que les qualifications pour la Coupe du Monde approche, ils n'ont pas marqué un seul but depuis des années. C'est alors que l'entraîneur hollandais Thomas Rongen débarque. Si les Samoans ne manquent pas de motivation, il compte bien leur injecter une bonne dose de professionnalisme ! Mais la découverte de l'Île et du fonctionnement de ses habitants lui réserve de nombreuses surprises. Entouré de personnages atypiques et motivés tels Nicky Salapu, le gardien aux 31 buts encaissés, ou encore Jaiyah Saelua, premier joueur transgenre à disputer une compétition internationale, Thomas compte bien mener son équipe jusqu'au bout de leur rêve devenu commun : remporter un match et marquer l'histoire différemment.
 
Auto-produit avec des moyens raisonnables et réalisé par des passionnés de football, Une Equipe de rêve aurait tout de prime abord pour rebuter les non-fans de football : un documentaire sur la pire équipe du monde ? Pourquoi donc ?
 
Pourtant, c'est sans suspens aucun que ce film s'affiche comme l'un des coups de coeur de ce début d'année. Aussi prenant qu'un thriller, plus réussi que le fictif Les Seigneurs (Olivier Dahan - 2012), ce documentaire s'inscrit dans la lignée des oeuvres présentant de "formidables losers" en apparence qui s'avèrent être tout simplement formidables et loin d'être des perdants.
Véritable "feel-good movie" dans la mouvance actuelle, Une Equipe de rêve bénéficie en outre d'une galerie de personnages truculents, attachants et d'autant plus réels que leurs personnalités et présences ont été soigneusement mises en avant, avec passion, par les réalisateurs. Apprécier ou non le football est secondaire pour ce film : qu'importe, car le frisson sera au rendez-vous et le moindre but manqué offre un sursaut même à qui n'a pas pour habitude de suivre les pérégrinations de l'OL ou du PSG !
Car si Une Equipe de rêve part du postulat "gagesque" des 31 buts encaissés, on comprend très vite que l'idée n'est nullement de rire de ses protagonistes mais bien avec eux. Peu à peu, on entre dans une réalité forte et colorée. Celle des Samoa Américaines, véritable havre de paix en apparence où être propriétaire n'est pas un rêve et où se côtoient l'absence d'impôts et un grand respect entre tous les habitants. Jaiyah Saelua en parle fort bien en tant que fa'afafine, c'est à dire le troisième sexe Samoa, celui des garçons élevés "comme des filles" et libres de choisir leur identité. Là où en tant que "joueur de foot" la belle plante nous explique que si son équipe se qualifiait pour la prochaine coupe du Monde il lui serait quasi-impossible de se rendre en Russie (pays plus que "normatif" en matière d"identité sexuelle), on observe le contraste avec l'acceptation et le respect samoan. En revanche, le calme "trop plat" de cette île pousserait de nombreux jeunes à la quitter pour vivre une vie plus prometteuses aux USA. A travers l'histoire de joueurs expatriés revenus participer aux sélections sous les couleurs Samoanes, on retrouve également ce pan de culture duel mais fier.
Plus violents, les tsunamis et les critiques à l'encontre de l'équipe sont également évoqués. Qu'importe : les Samoans s'entraident, sont passionnés par le ballon rond (et non payés pour jouer !) et croisent dans leur ferveur spirituelle les affres de Thomas Rongen, sorte de Dr House du football venu attendrir sa carapace et endurcir ses nouveaux "enfants" autour d'un but commun. Un personnage incroyable et haut en couleurs qui ne pouvait pas mieux tomber !
Belle aventure humaine, porteuse d'espoir et de messages différents du football traditionnel tel qu'on peut le croiser dans les médias, Une Equipe de rêve offre un rythme bien pesé, classique et prenant, autour de thèmes et de plans à même de marquer les esprits.
Si les esprits les plus cyniques pourraient y voir trop de douceur, trop de considérations "naïves", la plupart des gens apprécieront de partir à la découverte d'un pays méconnu et de l'exemple de quelques habitants réunis non pas autour d'un esprit de vengeance mais bel et bien de dépassement de soi.
Emotion et humour sont omniprésents, et jamais au dépends de l'équipe filmée. Participant à leur intimité, les réalisateurs ont ici encadré un très beau chemin de vie multiple, prenant et inspirant. Mention spéciale à Nicky Salapu, à la force mentale considérable et à l'histoire plus qu'exemplaire.
A découvrir en salles Françaises le 10 juin 2015, pour une autre vision de ce que peut être le football au travers de la découverte d'une autre culture... Mais aussi rire et frissonner de concert avec une "famille" hors du commun.

Titre original : Next Goal Wins - Genre : documentaire - Nationalité : Anglaise - Avec :  Thomas Rongen, Nicky Salapu, Jaiyah Saelua, Liatama Amisone, Uasila'a Heleta -  Date de sortie : 10 juin 2015.
f t g m