Copyright 2018 - Site by Misterdan

Walkabout (La Randonnée) réalisé par Nicolas Roeg

Deux adolescents Australiens, un frère et une sœur, se retrouvent abandonnés dans le bush. Survivant tant bien que mal dans le désert hostile, ils rencontrent un jeune Aborigène en plein walkabout, une errance initiatique rituelle.

Walkabout est un film qui date de 1972, repris en salles le 03 juin 2015. Nommé au Festival de Cannes 1971 pour le Grand Prix et pour le Prix du Jury, ce film a récolté d'excellentes critiques depuis sa première sortie. C'est une "balade sauvage" à laquelle nous convie Nicolas Roeg dans son film, méditation panthéiste et cruelle sur la société occidentale et les rapports troublés entre l'homme et la nature. Après quelques plans furtifs d'une métropole bruyante, où l'activité humaine semble incessante, le cinéaste arrache à la "civilisation" une adolescente et son petit frère pour les projeter, seuls, dans une vaste étendue désertique. Commence alors une trajectoire de survie – ou plutôt, un réapprentissage de la vie.

Car il s'agit bien du parcours initiatique de deux enfants qui, à travers leur odyssée sauvage et leur rencontre avec un jeune Aborigène, vont peu à peu se réapproprier le monde. Tels Robinson Crusoé face à Vendredi, l'adolescente et le petit garçon abandonnent leurs réflexes occidentaux, se débarrassent de leur uniforme d'écolier et finissent même par se défaire de leur radio, ultime lien qui les rattachait encore à la société contemporaine. La séquence où la jeune fille, qu'on a découverte corsetée dans sa jupe et son costume, s'ébat, nue, dans un lac d'eau claire est emblématique de sa libération physique et mentale. Et, anecdote savoureuse, pour que la jeune fille ne soit pas gênée par sa nudité, les techniciens du film avaient adopté la même tenue pour la filmer ! Toutefois, Walkabout n'est pas uniquement un hymne candide à la Nature, Nicolas Roeg filme aussi les dangers qui guettent les enfants à leur insu, ici un python, là un scorpion, plus loin encore un étrange animal qui en dévore un autre et, bien entendu, l'omniprésence d'un soleil implacable, brûlant tout sur son passage. Face à cette nature parfois hostile, le jeune Aborigène se révèle un guide bienveillant avec les deux Occidentaux.

Et surtout, le cinéaste montre qu'entre êtres humains, la communication peut s'établir, en dépit de la barrière de la langue. L'acteur jouant le jeune aborigène ne parlait d’ailleurs pas anglais au début du tournage ! Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de voir cette petite pépite lors de sa première sortie, profitez de cette séance de rattrapage pour découvrir un très beau film, mâtiné d’une belle réflexion sur la nature et les relations humaines…

Titre original : Walkabout - Genre : Drame - Nationalités : Britannique et Australienne - Durée : 1 h 40 - Avec Jenny Agutter, Luc Roeg et David Gulpilil - Date de resortie : 03 juin 2015 - Bande-Annonce.

f t g m