Copyright 2018 - Site by Misterdan

Le Combat Ordinaire écrit et réalisé par Laurent Tuel

Le combat ordinaire, c'est celui de Marco, jeune trentenaire, un brin bourru, mais animé de bonnes intentions et qui, à partir de petites choses, de belles rencontres, d'instants précieux, souvent tendres, parfois troublants, va se reconstruire et vaincre ses vieux démons.

Le Combat Ordinaire est l'adaptation d'une bande dessinée éponyme éditée chez Dargaud de l'auteur Manu Larcenet pour laquelle il reçut notamment la distinction du Fauve d'Or au festival de la bande dessinée d'Angoulême en 2004.

Le metteur en scène a adapté les quatre tomes de la BD, s’obligeant ainsi à resserrer quelque peu les intrigues. Il a choisi de se focaliser sur le personnage principal, incarné par Nicolas Duvauchelle. Pour autant, le film est assez fidèle à la bande dessinée en particulier en ce qui concerne les dialogues, qui ont tant séduit Laurent Tuel qu’il a choisi de ne pas les modifier lors de leur passage sur grand écran. Marco a été photographe de guerre, un bon ! Pourtant, à un tournant de sa vie, il décide de se retirer de ce monde et de chercher à se reconstruire et à canaliser ses crises d’angoisse qui perdurent malgré plusieurs années de psychanalyse. On suit son histoire alors qu’il a résolu de s’isoler dans la campagne, en Dordogne, en compagnie de son chat. Il fait la connaissance de son voisin, un charmant vieux monsieur, puis d’Émilie, la vétérinaire à laquelle il confie son animal blessé. Le réalisateur nous emmène également vers les parents de Marco, en Bretagne, lorsqu’il apprend que son père est atteint de la maladie d’Alzheimer.

Le photographe se lance alors dans un nouveau projet : donner à voir les docks, là où son père a travaillé toute sa vie, là où il a joué, gamin, là où travaillent maintenant ses amis d’enfance.

Traversé par de nombreux sujets politiques (la Guerre d’Algérie, le chômage, la montée du Front National), le film est aussi une belle interrogation sur la vie, l’amour, la solitude, les enfants, le couple, la famille… Sans jamais verser dans le sentimentalisme ou les bons sentiments, Laurent Tuel aborde avec finesse tous ces sujets, réservant des moments de tendresse et de drôlerie. Il a su magnifiquement capter les moments de doute, d’interrogations qui traversent son personnage principal, comme les instants plus légers, voire comiques (ah, la factrice au petit matin !).

Une belle adaptation qui, tout en restant profondément fidèle à l’esprit de la BD, réussit à s’en affranchir pour devenir un vrai bon film de cinéma, servi par des acteurs épatants !

Genre : comédie dramatique - Nationalité : Française - Date de sortie : 15 juillet 2015 - Durée : 1h40min - Avec Nicolas Duvauchelle, Maud Wyler et André Wilms - Bande-annonce.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données