Copyright 2018 - Site by Misterdan

Ant-Man réalisé par Peyton Reed

L'histoire d'Ant-Man est celle d'un petit escroc du nom de Scott Lang. Doté d'une capacité étonnante - celle de rétrécir à volonté tout en démultipliant sa force - ce dernier doit embrasser la part de héros qui est en lui afin d'aider son mentor, le docteur Hank Pym, à protéger d'une nouvelle génération de redoutables menaces, le secret du spectaculaire costume d'Ant-Man. Contre des obstacles en apparence insurmontables, Pym et Lang, doivent mettre au point - et réussir - un audacieux cambriolage qui pourrait sauver le monde dune issue fatale...

Bon, bon, bon ! On ne peut pas dire que a provoqué chez moi un enthousiame débordant. Certes, certaines scènes sont amusantes (en tout cas, il y a eu de vrais rires dans la salle), l'image est belle et, pour une fois, la 3D sert vraiment à quelque chose.

Néanmoins, les personnages manquent scrément de charisme : je me suis d'ailleurs demandé ce qui était arrivé à Michael Douglas pour en arriver à predre sa belle prestance à ce point... Evangeline Lilly se la joue femme fatale. Elle est certes très belle mais absolument pas crédible dans le rôle de "tigresse" fragile. Quand à Paul Rudd, j'ai déjà vu mieux comme super-héros. Il n'a ni la présence de Robert Downey Jr (Tony Stark/Iron Man), ni le "physique" avantageux de Chris Evans (Captain America) ou de Chris Hemsworth (Thor).

On voit arriver les blagues bien avant qu'elles ne se présentent "officiellement".

Par ailleurs, plusieurs passages se traînent. L'action est poussive et manque cruellement de dynamisme : c'est mou du genou en gros.

Ceux qui me connaissent prétendront que je ne suis pas une spécialiste de Marvel et/ou des super-héros. C'est très juste ! Cela étant, j'ai quand même beaucoup apprécié les Iron Man au cinéma... Alors que se passe t'il ? Un trop plein de Marvel ? Un film baclé pour presser le citron avant qu'il ne donne plus son jus ? Quoi ?! Car, quand j'ai commencé à voir les adaptation Marvel sur grand écran, j'ai immédiatement adhéré alors que ce n'est pas du tout mon univers. Moins d'un an avant Ant-Man, il y avait eu l'excellent Les Gardiens de la Galaxie (lire la critique de Daniel H.). Mais, depuis Avengers : L'Ère d'Ultron réalisé par Joss Whedon (lire la critique de Rod), le niveau qualitatif a sensiblement baissé selon moi. J'espère qu'il ne s'agit que d'un passage à vide (ça arrive même aux meilleurs) car, sinon, la franchise se tire une balle dans le pied toute seule...

En tout cas, sur Ant-Man, je suis sacrément restée sur ma faim.

Pour en savoir plus

Le film est en développement depuis la fin des années 1980. Le créateur d'Ant-Man, Stan Lee, a même approché New Line Entertainment pour concrétiser le projet mais les studios ont décrété que l’histoire était trop proche de Chérie j’ai rétréci les gosses (1989). Le film a donc dû patienter pendant plus de deux décennies avant d'être remis en chantier.

Lorsque Marvel annonce le recrutement de Michael Douglas pour Ant-Man en janvier 2014, le studio précise que le comédien y joue Hank Pym, l'homme-fourmi original, apparu pour la première fois dans les comics en 1962. Paul Rudd, le véritable héros du film, incarne lui Scott Lang, l'autre Ant-Man, dont les aventures ont été publiées à partir de 1979. En clair, le film ne repose pas sur un homme-fourmi mais sur deux !

Associé au projet depuis 2006, Edgar Wright a fini par quitter Ant-Man le 23 mai 2014, à quelques semaines du tournage, suite à des différends quant à la vision du film avec Marvel.

Annoncé le vendredi 23 mai 2014, le divorce entre Edgar Wright et Marvel n'a pas manqué de faire réagir au sein de la Maison des Idées : tandis que Joss Whedon a tweeté une photo de lui tête baissée brandissant un Cornetto (en référence à la trilogie culte de Wright, composée de Shaun of the Dead, Hot Fuzz et Le Dernier pub avant la fin du monde), James Gunn y est aussi allé de son commentaire. Filant la métaphore de la relation amoureuse sur sa page Facebook, le réalisateur des Gardiens de la Galaxie a comparé Edgar Wright et Marvel à deux personnes qui n'étaient pas faites pour être ensemble, et a décrit la séparation comme un soulagement.

Genre : SF - Nationalité : Américaine - Date de sortie en France : 14 juillet 2015 - Avec Paul Rudd, Michael Douglas et Evangeline Lilly - Durée : 1 heure 57 - Distributeur : The Walt Disney Compagny.

f t g m