Copyright 2018 - Site by Misterdan

Mémoires de Jeunesse réalisé par James Kent

Ce film est adapté du best-seller de Vera Brittain Testament of Youth.

Printemps 1914. Jeune femme féministe à l'esprit frondeur, Vera Brittain est résolue à passer les examens d'admission à Oxford, malgré l'hostilité de ses parents particulièrement conservateurs. Décidée à devenir écrivain, elle est encouragée et soutenue par son frère et sa bande d'amis – et notamment par le brillant Roland Leighton dont elle s’éprend. Mais les rêves de Vera se brisent au moment où l'Angleterre entre en guerre et où tous les jeunes hommes s'engagent dans l'armée. Elle renonce alors à écrire pour devenir infirmière. Tandis que la jeune femme se rapproche de plus en plus du front, elle assiste avec désespoir à l’effondrement de son monde.

Lorsque Vera Brittain publie en 1933 Testament of Youth, ses souvenirs de la Grande Guerre, le succès est immédiat. Ce témoignage rare sur la façon dont les femmes ont vécu la Première Guerre mondiale est un événement marquant. Sans aucune mièvrerie, elle y raconte les bouleversements que va engendrer ce conflit sur la place des femmes et leur rôle dans la société, sur la vision même de la guerre. Pacifiste convaincue, Vera Brittain se battra toute sa vie pour ses idéaux, du désarmement nucléaire à la décolonisation, en passant par la lutte contre l'Apartheid.

Sans recourir à des scènes de carnage dans les tranchées, le réalisateur parvient à faire saisir au spectateur toute l'horreur de cette sanglante boucherie. La naïveté incroyable des étudiants qui vont joyeusement s’engager, les illusions de toute une société sur la réalité de la guerre - Vera persuade même son père de laisser partir son frère Edward, pensant que tout sera vite fini - sont très bien rendues. De même, James Kent réussit, lors de la très belle scène de la permission de Roland, le fiancé de Vera, à suggérer de façon très fine le traumatisme violent qu’a subi le jeune homme.

Malheureusement, tout n'est pas de la même facture, et certains passages sont vraiment trop longs, et beaucoup trop démonstratifs (la jeune femme qui sort lentement de sa dépression au moment où les arbres du jardin sont en fleurs…). Autant James Kent est subtil lorsqu'il évoque la guerre et ses ravages, autant il devient trop expansif et presque mièvre en ce qui concerne les sentiments de Vera. Il aurait fallu élaguer pour garder la tension et la justesse de l'histoire, sans verser dans des effets trop appuyés.

Heureusement, l’ensemble est soutenu par une distribution de grande qualité - avec une mention spéciale pour Kit Harington, qui passe de l'insouciance au drame avec le talent qu'on lui connaît (les inconditionnels de Game of Thrones reconnaîtront l'acteur qui incarne Jon Snow !).

Un film à voir pour le personnage dont il nous raconte l’histoire, et pour son sujet qui reste peu abordé, mais qui aurait vraiment mérité d’être plus condensé !

Titre original : Testament of Youth - Genre : drame historique - Nationalité : Britannique - Avec Alicia Vikander, Kit Harington et Hayley Atwell - Date de sortie en salles : 23 septembre 2015 - Durée : 2h09 - Distributeur : Mars Distribution.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données