Copyright 2018 - Site by Misterdan

Hitman : Agent 47 réalisé par Aleksander Bach

L’histoire d’un assassin génétiquement modifié pour être la parfaite machine à tuer. Sa dernière cible est une multinationale dont l’objectif est d’obtenir le secret du passé d’Agent 47 pour créer une armée de tueurs dont les pouvoirs surpasseront même les siens. Faisant équipe avec une jeune femme qui détient peut-être un secret permettant d’affronter leurs puissants ennemis clandestins, 47 fait face à des révélations étonnantes concernant ses origines et se prépare à se battre avec son adversaire le plus redoutable.

Reboot du film de 2007 réalisé par Xavier Gens avec Robert Knepper, Olga Kurylenko et bien sûr Timothy Oyphant dans le rôle de l'Agent 47. Dans cette version c'était Paul Walker qui devait tenir le rôle titre mais malheureusement il nous a quittés en novembre 2013, c'est donc à Rupert Friend (la série Homeland) de prendre la relève...

Le film inaugure la carrière du réalisateur polonais Aleksander Bach qui a d'abord fait des études d'ingénieur du son puis s'est progressivement attelé à réaliser ses propres films, en commençant par des publicités, notamment pour des marques de voiture ! Il a reçu le prix du meilleur jeune réalisateur à Cannes à deux reprises, en 2008 et en 2009.

Bach semble s'être directement inspiré du dernier opus du jeu-vidéo intitulé Absolution dans lequel 47 s'attache à sauver une jeune fille à l'ADN modifiée pour décupler ses capacités physiques et mentales. S'ensuit une traque haletante où 47 remonte le fil de son passé et découvre les secrets derrière ses facultés hors-normes ! Le film reprend ce thème des origines de l'Agent 47, puisqu'il se met à la recherche du docteur responsable des mutations génétiques opérées sur lui, avec le même objectif : arrêter la création d'une armée de soldats d'élite...

Revenons sur le choix de l'acteur pour interpréter le rôle principal, il a de quoi surprendre : Rupert Friend a incarné peu de premiers rôles dans sa carrière et encore moins dans des films d'action comme celui-ci. Il est en effet davantage habitué aux films dramatiques comme Les Poings contre les murs ou aux comédies, puisqu'il figure dans le film de Benoît Philippon : Lullaby.

Cette adaptation se présente clairement comme un pur film d'action, si l'on en juge par les nombreux extraits de scènes musclées dans la bande-annonce... Il s'agit d'une liberté prise par le réalisateur par rapport aux jeux-vidéos, qui sont censés s'appuyer sur l'infiltration d'avantage que sur la force brute ! En effet, le joueur doit tout faire pour passer inaperçu et tuer uniquement sa cible, sans faire de victimes collatérales.

En parlant d'action, les amateurs du genre seront forcés de constater à travers les teasers et le casting plusieurs références à Matrix, notamment lorsque l'on voit l'Agent se mouvoir à la même vitesse que les balles ou tirer sur ses ennemis tout en effectuant un saut périlleux ! De plus, son principal adversaire, joué par Zachary Quinto (les séries Heroes et American Horror Story, Star Trek), se nomme John Smith tout comme l'ennemi juré de Neo dans la saga de l'Élu...

agent 47 custody

Et puisqu'on en est aux références, après visionage j'ajouterai que j'y ai même trouvé quelques similitudes avec Wolverine ou encore Wanted (ce film se veut enfant de la pop culture) : le premier par rapport à la quête d'empêcher ses créateurs de le reproduire et le second pour les sens développés, bien que parfois le personnage de Katya semble carrément avoir des sortes de visions - à développer dans un éventuel sequel si le film inverse sa tendance au Box Office !

L'introduction en voix off mélant des flashbacks et des dossiers fictifs accumule les clichés et nous fait presque regretter celle de la première version qui utilisait principalement des images tirées de la série Dark Angel créée par Charles H. Eglee (The Shield, Dexter, The Walking Dead, Hemlock Grove) et James Cameron qui n'a évidemment pas besoin d'être présenté.

Après on enchaine avec une première longue scène d'action ou pas moins d'une trentaine de personnes sont tuées de diverses manières (la technologie est plus mise en avant que dans la version de 2007), au passage un peu de placement de produit pour Audi c'est mignon, puis enfin le titre et le film commence vraiment. Des faiblesses, nombreuses dirons certains détracteurs, notamment plusieurs scènes qui font rire alors que ce n'est probablement pas l'intention initiale, cependant avec du recul si l'on ne prend pas trop notre séance au sérieux on passe plutôt un bon moment...

On a un cast originaire du monde des séries : Zachary Quinto (Heroes), Rupert Friend (Homeland), Hannah Ware (Boss, Betrayal) Ciarán Hinds (Game of Thrones). Ce n'est pas déplaisant car ça change des habituels blockbusters aux têtes d'affiches et aux budgets faramineux, ici il est estimé à 35 millions de dollars - 11 millions de plus que le premier néanmoins, temps de crise oblige.

Mentions positives pour la bande originale ainsi que le mantra intéressant - l'aspect humain du film est assez souligné dans sa promo - qui ressort de l'histoire : "nous définissons qui nous sommes par ce que nous faisons". Rien de bien nouveau là-dedans, ça reprend finalement le concept biblique du libre-arbitre mais cool de le représenter ainsi dans un film d'action ! En quelques mots, c'est fun, efficace et on ne reste pas sur sa faim malgré les multiples ouvertures.

PS: léger spoiler potentiel : à la fin on aperçoit brièvement un certain Agent 48 auquel sont confrontés Katya et 47 sans que l'issue de cette séquence soit dévoilée et il me semble avoir reconnu Timothy Olyphant... ce serait une façon symbolique de transmettre le flambeau. On en saura peut-être plus puisque les bases sont posées pour une suite (cf. la transformation du vilain interprété par Quinto en un personnage emblématique des jeux vidéos - l'Albinos), le réal et la production affichent une volonté de construire un univers étendu à la Marvel Studios en cas de succès !

Genre : action - Nationalité : Américaine - Durée : 1h25 - Date de sortie en France : 26 août 2015 - Avec Rupert Friend, Zachary Quinto et Hannah Ware. La bande-annonce en HD : VOSTFR / VF

f t g m