Copyright 2018 - Site by Misterdan

Les amitiés invisibles réalisé par Christoph Hochhäusler

Fabian Groys (Florian David Fitz) est journaliste d’investigation dans un grand journal berlinois et il excelle dans son travail. Jeune, beau et arrogant, il voit d’un mauvais œil arriver Nadja (Lilith Stangenberg), la stagiaire que lui impose sa direction et à laquelle il confie une enquête à priori anodine sur un homme qui s’est jeté dans la fosse au lion. C'est pourtant là que débute un jeu dangereux dans lequel certains puissants lobbyistes et conseillers politiques ont décidé que Fabian aurait son rôle, le menant sur une fausse piste en lui fournissant des renseignements erronés et en utilisant sans modération la surveillance numérique. Cependant, quelque chose éveille les soupçons de Fabian qui se demande alors si ses informations sont aussi fiables qu’il le croit. Cela suffira t-il pour rétablir la vérité ?

Le réalisateur Christoph Hochhäusler signe là un thriller politique inquiétant et dépeint une société où la manipulation est omniprésente. Il a choisi de montrer l'envers du décor : « Fabian est comme beaucoup d'entre nous. Il pense qu'il est intelligent et nous le croyons jusqu'à ce qu'il découvre que beaucoup se sont joués de lui pour façonner l'opinion publique. »

Il ajoute : « Cette soi-disant opinion publique ne sort pas de nulle part. Elle est rapportée, transformée et ajustée jusqu'à devenir conforme. De nos jours, d'innombrables professions se chargent de la modeler. Lobbyistes, conseillers, professionnels en relations publiques travaillent dans le secret tandis que les journalistes peuvent être complices, dupes ou tenter de percer ces divers réseaux d'influences. Les amitiés invisibles raconte l'histoire d'une de ces opérations secrètes. »

Le film est passé par de nombreux festivals dont le Festival du Film de Rome le 17 Octobre 2014, le Festival du Film International de Rotterdam en janvier 2015 et le Festival du Film Allemand de Buenos Aires le 11 septembre de la même année.

Je ne vais habituellement pas voir ce genre de film spontanément mais j'avais décidé de faire une exception. Je suis ressortie de la salle assez mal à l'aise, en étant plutôt partagée. Hochhäusler nous emmène dans les dessous sombres de la manipulation, il nous angoisse, nous oppresse et on finit par se demander si nous aussi on ne serait pas manipulés ! La réponse est évidement positive mais le but de Hochhäusler était sans doute de dénoncer la manipulation dans les plus hautes sphères du pouvoir politique. Il nous montre à quel point le travail des journalistes peut être corrompu, comment on peut se jouer d'eux, de nous et en toute impunité. On ressort avec notre confiance dans les chaussettes sans savoir si on pourra la redonner un jour ! De très bons points pour les deux acteurs principaux, notamment Florian David Litz qui incarne un Fabian parfait. Diabétique et accro aux jeux, deux failles dans la carapace du Don Juan bourreau de travail. Il finira par former un duo touchant avec Nadja, personnage assez mystérieux et d’autant plus troublant. Les scènes s’enchainent bien, on ne s'ennuie pas mais il manque quelque chose. Les nombreux non-dits font qu’on est un peu perdus dans l'histoire, on ne sait pas bien relier les choses ensemble, on a l'impression de faire le travail de journaliste en même temps que Fabian. Et le thème n'est pas très recherché, cela aurait pu avoir encore plus d'impact si le thème avait été un peu plus profond, plus puissant. Et je me doute que c'est le but recherché par le réalisateur mais je suis ressortie assez révoltée de cette fin, me sentant impuissante. Angoissée, révoltée donc finalement mal à l’aise ! Je ne regrette cependant pas du tout de l'avoir vu, c'est un film qui pose des questions, qui cherche à nous faire réfléchir et très bien joué malgré que l'on aurait pu aller encore plus loin.

Titre original : Die Lügen der Sieger - Titre international : The lies of the victors - Genre : Thriller politique - Nationalité : Franco-allemande - Durée : 1h52 - Avec Florian David Fitz, Lilith Stangenberg, Horst Kotterba et Ursina Lardi - Date de sortie : 18 novembre 2015 - Distributeur : Bodega Films - Attention la bande annonce est en Allemand sans sous-titres, c'est une BA pour les courageux ! (Le film sera, lui, en vostfr).

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données