Copyright 2018 - Site by Misterdan

Strictly Criminal réalisé par Scott Cooper

Violent, sulfureux et particulièrement subversif, Strictly Criminal réalisé par Scott Cooper est un excellent film qui choquera certains. Voilà pourquoi !

Le quartier de South Boston dans les années 70. L'agent du FBI John Connolly (Joel Edgerton) convainc le caïd Irlandais Jimmy Bulger (Johnny Depp) de collaborer avec l'agence fédérale afin d'éliminer leur ennemi commun : la mafia italienne. Le film retrace l'histoire vraie de cette alliance contre nature qui a dégénéré et permis à Whitey d'échapper à la justice, tout en consolidant son pouvoir et en s'imposant comme l'un des malfrats les plus redoutables et les plus dangereux de l'histoire de Boston.

Le héros de cette histoire est l'un des criminels les plus violents et psychopathes de l'Amérique contemporaine. Et, je dis bien héros ! Car, même si la réalisation présente bien toute la cruauté et la folie de  Jimmy Bulger (merveilleux Johnny Depp physiquement méconnaissable et criant de crédibilité et de vérité avec son regard bleu de fou), le film en fait aussi une sorte de grand homme. Était-il vraiment aussi respecté et apprécié par le voisinage ? C'est possible et certaineent probable. L'être humain est siffisament étrange pour cela...

Johnny Depp signe, selon moi, son grand retrou dans ce film. J'ai trouvé son interprétation grandiose. Hormis sa métamorphose que j'aborde déjà au-dessus, je voudrais souligner un jeu à l'opposé ce qu'il a pu interpréter ces dernières années. Et, ça le change en très bien.

Strictly Criminal réalisé par Scott Cooper est ultra violent car c'est le sujet même. Certaines scènes sont vraiment très aggresives mais étragement justifiées. Dans mon introduction, j'ai utilisé l'adjectif qualificatif subversif. En effet, la question peut se poser de savoir s'il est vraiment nécessaire de montrer à l'écran autant d'horreurs... Oui parce qu'elles existent ? Ou non parce qu'il faut se concentrer sur le positif ? La question est posée.

Le réel moins de ce métrage pourtant très convaincant, c'est Benedict Cumberbatch. Premièrement, je commence à en avoir marre de le voir à toutes les sauces. En effet, depuis 2010 et le succès de la série BBC Sherlock (dont j'avais pourtant adoré la première saison), on l'a vu dans Le Hobbit : Un voyage inattendu de Peter Jackson (Smaug et le Nécromancien - voix et capture de mouvement) en 2012, 2013 et 2014, dans Star Trek Into Darkness de J. J. Abrams en 2013, Le Cinquième Pouvoir (The Fifth Estate - 2013) de Bill Condon (Julian Assange), Un été à Osage County (August : Osage County - 2013) de John Wells, Twelve Years a Slave de Steve McQueen (2013) ou dans Imitation Game de Morten Tyldum en 2014 (Alan Turing). Et je n'évoque que le cinéma de fiction (donc pas les théâtre, la télévision ou les documentaires), dans cette catégorie, que des films dont on a beaucoup parlé. Par ailleurs, ce serait bien, à mon avis, qu'il change d'expressions faciales en fonction des rôles...

L'article concernant le roman est là.

Titre original : Black Mass - Genre : Policier - Nationalité : Américaine - Date de sortie en France : 25 novembre 2015 - Durée : 2 heures 02 - Avec Avec Johnny Depp, Joel Edgerton, Benedict Cumberbatch et Kevin Bacon - Distributeur : Warner Bros. France.

f t g m