Copyright 2018 - Site by Misterdan

Dégradé réalisé par Arab Nasser et Tarzan Nasser

.Le film est présenté en Compétition à la Semaine de la Critique.

Une famille mafieuse a volé le lion du zoo de Gaza et le Hamas décide de lui régler son compte ! Prises au piège par l'affrontement armé, treize femmes se retrouvent coincées dans le petit salon de coiffure de Christine. Ce lieu de détente devenu survolté le temps d'un après-midi va voir se confronter des personnalités étonnantes et hautes en couleur, de tous âges et de toutes catégories sociales...

Un salon de beauté est sûrement l'endroit par excellence où on l'on peut retrouver toutes les personnalités féminines. C'est en partant de ce constat que les auteurs et réalisateurs, Tarzan et Arab Nasser, ont écrit et pensé cette histoire. Originaires eux-mêmes de Gaza, ils nous parlent du conflit au travers du regard de 13 femmes aux fortes personnalités prises au piège dans un salon de coiffure.

Ces femmes trouvent un moment de liberté entre les murs de cet institut de beauté tenu par Christine, une Russe. Elles sont toutes de catégorie sociale et d’âges différents mais toutes peuvent mettre leurs pensées à nu dans ce salon où les hommes ne viennent pas. Et elles s'expriment, tentant de continuer à vivre normalement, à se coiffer, à se faire belles, alors que le chaos règne au dehors et que les coupures électriques sont monnaie courante. Elles sont pourtant sur le qui-vive en permanence mais pour chacune la vie doit continuer. Lorsqu’elles se retrouvent prises au piège, elles tentent tant bien que mal de maintenir leur programme de la soirée, se marier, divorcer, aller à un rendez-vous. Alors que l’enfer se déchaîne au dehors, elles se maquillent, se coiffent, elles ont peur mais refusent de baisser les bras.

Le film est un huis clos étouffant, les bruits de l’extérieur, où le Hamas et une famille mafieuse se battent, nous plongent dans un environnement anxiogène qui semble, pour ces femmes, banal. La situation révèle alors le plus profond de leur être. Certaines étonnent et leurs réactions parfois violentes cachent les peurs et les angoisses. Il s’agit de se montrer fortes pour ne pas se laisser sombrer, mettre du rouge à lèvres en acte de résistance.

Aucun parti pris politique dans ce film qui met en avant la vie. Un film fort et dur qui nous parle d’une situation qu’il semble difficile de comprendre sans l’avoir vécue et qui décrit bien les difficultés de la vie dans cette partie du monde plongée dans une guerre perpétuelle.

Genre : comédie dramatique - Nationalité : Française - Date de sortie : 10 février 2016 - Durée : 1h23 - Avec Hiam Abbass, Victoria Balitska et Manal Awad.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données