Copyright 2018 - Site by Misterdan

Les premiers, les derniers réalisé par Bouli Lanners

Dans une plaine infinie balayée par le vent, Cochise et Gilou, deux inséparables chasseurs de prime, sont à la recherche d’un téléphone volé au contenu sensible. Leur chemin va croiser celui d’Esther et Willy, un couple en cavale. Et si c’était la fin du monde ? Dans cette petite ville perdue où tout le monde échoue, retrouveront-ils ce que la nature humaine a de meilleur ? Ce sont peut-être les derniers hommes, mais ils ne sont pas très différents des premiers.

Bouli Lanners, également scénariste du film, est allé puiser l'inspiration de son nouveau film dans sa propre existence. Sa cousine autiste a récemment trouvé un compagnon, relation qu'il a repris à son compte pour les personnages d’Esther et Willy. Le personnage qu'il incarne à l'écran, Gilou, est soumis à un coeur défaillant, comme Lanners lui-même qui a dû être opéré du coeur peu avant le tournage. Enfin, le décor se rapproche d'un monorail découvert par le cinéaste au nord de la Beauce. Le film a aussi été tourné en hiver pour baigner dans une lumière crépusculaire très sombre, s’accordant à l’esprit du scénario. Et bien sûr il tourne avec Albert Dupontel, son pote depuis vingt ans.

J’aime beaucoup le travail de Bouli Lanners, et je suis fan d’Albert Dupontel, alors je me manquerai pas la sortie de ce road-movie humaniste.

Genre : Comédie dramatique - Avec Albert Dupontel, Bouli Lanners, Suzanne Clément, Michel Lonsdale - Nationalité : Française, Belge - Durée : 1h38 - Date de sortie en salles : 27 Janvier 2016 - bande annonce.

f t g m