Copyright 2018 - Site by Misterdan

Boulevard réalisé par Dito Montiel

Si Nolan et sa femme Joy vivent sous le même toit, ils font chambre à part depuis longtemps. Employé de banque modèle, Nolan affiche pourtant un air absent et se montre insensible à une promotion. Rien ne semble pouvoir combler le vide de son existence. Un soir, alors qu'il circule le long d'une avenue déserte, il fait la rencontre de Léo, jeune homme écorché. Rattrapant le temps perdu, Nolan retrouve un nouveau sens à sa vie et décide enfin de ne plus se mentir...

Nolan Mack est un homme ordinaire, voire banal. Il a un travail, et on lui propose même une promotion. Il a une femme, intelligente, avec laquelle il partage nombre de goûts. Il a des amis, un meilleur ami, depuis la fac. Il a une belle maison et de l’argent. La soixantaine assumée, il est en bonne santé. Une vie calme, bien rangée ou tout simplement vide ? Un soir où il se montre un peu distrait, il manque écraser un jeune prostitué, Léo, et cette rencontre va bouleverser sa vie… On pourrait penser qu’il s’agit seulement d’un film sur un homme qui (re)découvre sur le tard sa sexualité et décide de l’accepter. Bien sûr, le long métrage de Dito Montiel parle de cela ; mais il parle, plus largement, de ce regard que l’on peut parfois porter sur sa vie, lorsque la plus grande partie est derrière soi, lorsque l’on se rend soudain compte de tout ce à quoi on a renoncé, par habitude, par peur, par désir de ne pas faire de mal, de protéger les autres. Boulevard est habité par ses acteurs : Kathy Baker qui campe Joy, la femme de Nola, toute en retenue et en discrétion. Roberto Aguire, le prostitué voyou, qui hésite à se laisser attendrir par ce vieil homme solitaire. Et Robin Williams, évidemment, bouleversant de bout en bout. On connaît l’énergie incroyable de ce comédien, la fougue et la démesure dont il fait preuve dans ses rôles, des plus loufoques aux plus dramatiques. Il est là dans une composition au contraire toute en retenue, comme si cette formidable énergie était tout entière contenue dans cette vie étriquée. Avec une économie de moyen, le début du film le montre seul, dans ses trajets, dans son travail, comme entouré d’une bulle de silence. Le jeu est apathique, comme ce personnage qui ne vit pas vraiment. Petit à petit, il s’ouvre, tente d’aller vers les autres, de se confronter à ses propres désirs, comme à ses peurs. Robin Williams transperce alors l’écran, dans l’expression d’une pure émotion. Jamais larmoyant, parfois peut-être un peu guindé, Boulevard est une oeuvre qui interroge chacun de nous sur ses choix, sa vie, ses regrets… Et l’occasion de revoir l’immense acteur dans une composition encore une fois fantastique !

Genre : Drame – Nationalité : Américaine – Durée : 1h24 – Avec Robin Williams, Kathy Baker et Roberto Aguire – Date de sortie : 18 mai 2016 - Date de sortie en DVD : 28 février 2017.

f t g m