Copyright 2018 - Site by Misterdan

Lego Batman, le film réalisé par Chris McKay

Il en rêvait depuis La Grande Aventure Lego : Batman est enfin le héros de son propre film ! Mais la situation a bien changé à Gotham – et s'il veut sauver la ville des griffes du Joker, il lui faudra arrêter de jouer au justicier masqué et découvrir le travail d'équipe ! Peut-être pourra-t-il alors se décoincer un peu…

The Lego Batman Movie est réalisé par Chris McKay et produit par Dan Lin, Phil Lord, Christopher Miller, et Roy Lee, déjà à l'affiche de La Grande Aventure Lego. Le scénario est de Seth Grahame-Smith, Jared Stern & John Whittington, l’histoire de Seth Grahame-Smith et Erik Sommers & Chris McKenna, d'après les jouets de Lego. Batman crée par Bob Kane avec Bill Finger. La production exécutive est assurée par Jill Wilfert, Matthew Ashton et Will Allegra.

Alors que La Grande Aventure Lego avait été l’une de mes meilleures surprises de 2014, voilà que Warner étend son univers en brique avec cette fois ci un personnage que j’affectionne particulièrement, Batman. Alors que le film s’ouvre sur l’une des intro les plus marrantes et méta du Cinéma et qui donne directement le ton du film, on découvre la vie quotidienne du Chevalier Noir.

Entre sauvetage extrême, arrestations de super-vilains et distribution géante de bat-goodies dans un orphelinat de Gotham, ses journées sont bien remplies. Toutefois, une fois la ville en sécurité, c’est seul que se retrouve le Justicier masqué dans son immense manoir. Alors certes, il a une bat-salle de cinéma dans laquelle il adore regarder des comédies romantiques, il faut avouer qu’à deux c’est mieux. Ainsi, dès le début, le film met l’accent sur la personnalité torturée de Batman qui fait face à sa solitude, son envie de protéger tout le monde mais aussi son hésitation à laisser les gens qui lui sont proches entrer dans son cœur. Ses relations avec les autres bénéficient alors d’un soin particulier d’écriture notamment celle avec le Joker, sa némésis depuis le premier numéro du comics. D’ailleurs, Chris McKay ne va pas hésiter à piocher de nombreuses références dans les incarnations papiers et cinématographiques du personnage, des plus anciennes aux plus récentes. Mais la véritable surprise c’est qu’il ne se limite pas à l’univers des comics books de DC mais va faire intervenir de multiples sagas que détient la Warner donnant un tout nouvel ordre de grandeur à la galerie de vilains du film qui regroupera dès lors les plus grandes icones du Mal y compris un certain magicien et des robots Anglais.

L’animation est franchement impressionnante, avec un nombre incalculable de personnages et de bâtiments qui fourmillent à l'écran tout en étant soumis à la physique et mécanique si particulière des fameuses briques jaunes. Ce qui me fait penser que les bruitages des armes n'est pas réaliste mais est "fait mains" ou plutôt "fait bouche".

L'image, quant à elle, est bourrée de petits détails, d'une palette de couleurs shiny, d'une finition au petits oignons pour les constructions et les explosions. Clairement, Animal Logic a fourni un travail colossal sur le film même si je dois avouer que j'ai une petite préférence pour le travail des français d'Ankama pour Dofus le film. Malheureusement, on peut regretter un rythme saccadé avec des scènes qui s'enchaînent très vite dans lesquelles on perd pieds facilement.

Au final, même si la surprise d'un film basé sur la franchise Lego n'a plus rien de surprenant, Lego Batman est l'une des meilleures adaptations du Chevalier Noir avec son savant melange d'action, d'humour et d'emotions qui plaira très certainement au plus grand nombre, qu'il soit amateur de comics book ou non.

À lire : Batman, la grande imagerie des super-hérosBatman : Beyond - Tome 1 et Batman : La Résurection de Ra's al Ghul. À Jouer : Batman : The Telltale Series

Genre : animation - Nationalité : Américaine - Avec les voix de Will Arnett, Ralph Fiennes et Zach Galifianakis - Date de sortie : 08 février 2017.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données