Copyright 2018 - Site by Misterdan

Wonder Woman réalisé par Patty Jenkins

Wonder Woman sort sur les écrans du monde entier dès le mois de juin 2017. Gal Gadot campe le rôle-titre de ce film d'action et d'aventures signé Patty Jenkins (Monster, la série The Killing). La comédienne y donne la réplique à Chris Pine (la saga Star Trek), Connie Nielsen, Robin Wright, David Thewlis, Danny Huston, Elena Anaya, Ewen Bremner et Saïd Taghmaoui.

C'était avant qu'elle ne devienne Wonder Woman, à l'époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote Américain s'écrase sur l'île paradisiaque où elle vit, à l'abri des fracas du monde. Lorsqu'il lui raconte qu'une guerre terrible fait rage à l'autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu'elle doit enrayer la menace. En s'alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l'étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin. Patty Jenkins réalise le film sur un scénario d'Allan Heinberg, Geoff Johns et Patty Jenkins et une histoire de Zack Snyder et Allan Heinberg, d'après les personnages de DC Entertainment. L'auteur de "Wonder Woman" est William Moulton Marston. Le film est produit par Charles Roven, Zack Snyder, Deborah Snyder et Richard Suckle. Rebecca Roven, Stephen Jones, Wesley Coller et Geoff Johns en assurent la production exécutive. Patty Jenkins s'est entourée du directeur de la photo Matthew Jensen, la chef-décoratrice citée à l'Oscar Aline Bonetto, le chef-monteur Martin Walsh et la chef-costumière Lindy Hemming.

Patty Jenkins, réalisatrice de Monster, film pour lequel Charlize Theron avait obtenu l'oscar de la meilleur actrice, amène dans nos salles obscures LA super-héroïne de l'univers DC comics, voire des comics plus généralement. Un premier script par Joss Whedon avait été écarté et a été mis depuis en ligne au profit de ce film qui dépeint les origines de Diana et est écrit par deux scénaristes de comics Allan Heinberg et Geoff Johns.

Le film s'articule principalement entre les origines mythologiques de Diana sur l'île de Themyscira et la première guerre mondiale avec un soin tout particulier apporté à la reconstitution de celle-ci. On regrettera simplement le fait que l'on ne fasse pas parlé les français et les allemands dans leurs langues respectives ce qui aurait accentué l'immersion. La part belle est faite l'action mais prend la peine de développer le personnage de Diana, un peu au détriment des autres personnages. C'est Le seul véritable souci du film est que du fait que tous les autres personnages passent au second plan il est difficile de s'y attacher lors des moments d'émotion. Mais pour une fois que nous avons un film avec une super-héroïne, je ne me plaindrais surtout pas que les personnages, en particulier masculins, passent au second plan. en plus la misogynie masculine est taclée et remise à sa place à plusieurs reprises dans le film à mon grand bonheur.

Nous sommes dans l'univers DC et les super-héros dans cet univers tant comics que ciné ont des absolus moralisateurs à la limite du stéréotype. D'ailleurs Diana ne s'en tire pas trop mal et est le personnage le plus attachant qu'ils aient développé dans les films de la franchise. Pour moi, elle était l'une des seule chose à sauver du très oubliable Batman VS Superman.

Diana est un personnage fort, attachant, qui se veut féministe et d'une grande naïveté, un peu trop pour bien faire, mais c'est une partie intégrante de son personnage dans les comics. Gal Gabot nous offre une performance parfaite et apporte beaucoup d'humour au scènes de comédies émaillant le film. Il est difficile de parler des autres acteurs et personnages tant ils sont périphériques face au soleil Diana. Cependant on peut évoquer Chris Pine qui poursuit ce que les films Marvel ont initié depuis quelques temps en faisant des super-héros masculins des hommes objet.

Comment faire avancer les causes du féminisme quand les producteurs ne voulaient pas jusqu'à présent de lead féminin dans un film de super-héros car ce n'est pas vendeur ? Tout simplement en traitant les personnages masculin comme l'étaient jusque là les personnages féminin et inversement. Ainsi vous pourrez observer que sur la totalité des films Marvel les scènes de nudité gratuite ne sont qu'exclusivement masculine, là où pendant des années on demanda aux actrices de se dénuder car ça fait vendre et que la nudité de leur personnage était partie prenante du personnage.

L'étape suivante grâce à Wonder Woman est franchie et nous avons ENFIN une lead super-héroïne. Espérons qu'elle soit la première d'une longue série. Marvel prépare d'ailleurs Captain Marvel avec Brie Larson dans le rôle titre.

D'ailleurs cette étape est nécessaire et la réaction de la salle lors de la projection l'a prouvé. Nous avons eu droit aux deux extrêmes : les gens applaudissaient les tacles de Diana sur le sexisme et la misogynie et ses scènes d'action over the top avec enthousiasme et la séance fut émaillée d'un boeuf qui s'est permis sous les huées de gueuler une remarque sexiste et d'une misogynie grasse et totalement déplacée. Je ne pensais pas en 2017 devoir entendre encore ce genre remarque. La réaction du public et d'une femme en particulier a remis à sa place le boeuf en question sous les applaudissements de la salle.

Preuve est faite que le féminisme a encore du chemin à faire pour faire valoir ses droits les plus légitimes mais qu'il y a de l'espoir et que ce film tape là où ça fait mal pour certains et c'est tant mieux.

Sauf que le film ne va pas assez loin à ce sujet là et du fait que Diana n'évolue que dans un monde masculin qu'elle ne connaît pas, le scénario se sert de cette excuse pour faire en sorte qu'elle n'avance que poussée par un homme, ne prenant jamais l'initiative d'avancer dans sa propre histoire. C'est là où la naïveté du personnage au final la dessert. Cela ne gâche pas vraiment le côté divertissant du film mais ça donne l'impression que ce film est moins féministe qu'il ne veut le paraître.

Il y a encore du chemin à faire, comme dit plus haut, mais nous sommes sur la bonne voie.

Je ne saurais trop recommander de voir ce film qui fait franchement plaisir malgré les quelques défauts s'y trouvant.

Genre : fantastique - Nationalité : Américaine - Date de sortie : 07 juin 2017 - Avec Gal Gadot, Chris Pine et Connie Nielsen - Distributeur : Warner Bros. France - La bande-annonce.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données