Copyright 2018 - Site by Misterdan

Silence réalisé par Martin Scorsese

Il aura fallu 28 ans à Martin Scorsese pour porter à l’écran le chef-d’œuvre de Shūsaku Endō, écrivain catholique Japonais, paru en 1966. Silence (en japonais 沈黙 ou Chinmoku) est un roman historique. Sous forme littéraire de journal personnel et lettre envoyée en Europe, il illustre le drame de conscience vécu par des missionnaires jésuites au Japon du xviie siècle qui, lors des graves persécutions antichrétiennes, sont contraints d’être témoins des tortures infligées à leurs ouailles. Explorant le thème du Silence de Dieu au milieu de la souffrance subite en son nom, le roman obtint le prix Tanizaki en 1966. Il est considéré comme le chef-d’œuvre de Shūsaku Endō.

17e siècle, deux prêtres jésuites (Andrew Garfield et Adam Driver) se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira (Liam Neeson), disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d'un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves.

Une réalisation de Martin Scorsese est toujours un évènement. Le metteur en scène Américain est certainement l'un des plus talentueux, des plus influents et des plus respectés au monde. Parmi ses films, j'apprécie particulièrement Taxi Driver (1976) avec la encore toute jeune Jodie Foster et Robert De Niro, La Couleur de l'Argent (1986) avec Paul Newman et Tom Cruise ou encore Shutter Island (2010) avec Leonardo Di Caprio. J'étais donc très détentue en me rendant à la projection de Silence dans lequel on retrouce clairement l'un de ses thèmes de prédilection : la religion (le catholicisme en l'occurence).

Bref, Martin Scorsese travaille dur et parfaitement bien, il est reconnu de tous les cinéphiles de la planète. Il n'y a donc aucune raison de s'inquièter si ce n'est sur la durée du métrage (2h39 quand même !).

Pourtant, j'ai craqué au bout d'une heure : je suis partie. Une situation quasiment inédite, particulièrement pour le grand bonhomme ! Alors que s'est-il passé ? Ce choix est curieux de ma part. Et de fait, je ne pourrais pas dire ce que j'en ai pensé mais je livrerais plutôt les raisons de mon départ.

Certes, Silence est un film esthétiquement parfait. Les paysages sont d'une beauté absolue. La réalisation est particulièrement soignée. Sur ce sujet, je n'ai absolument rien à redire. En revanche, côté casting, cela pêche un peu : autant vous dire tout de suite que j'ai trouvé Andrew Garfield et Adam Driver sans aucun intérêt dans leurs rôles respectifs : problème de direction d'acteurs ? Ce serait surprenant, à moins que Martin Scorsese vieillisse mal. Les deux jeunes hommes seraient-ils mauvais ? Je ne pourrais pas dire, ne les ayant pas vus au cinéma assez souvent. Bref, j'ignore quel est le malaise.

Mais, la principale raison de mon départ réside dans le scénario : une heure pour expliquer que les catholiques Japonais sont martyrisés. Je comprends l'importance du sujet (et la nécessité de l'évoquer) qui, inévitablement ou presque, provoque discussions et débats. Mais, je ne vois pas pourquoi il faut une heure pour expliquer en long, en large et en travers les horreurs (oui, oui, ces gens ont vécu des horreurs : nous sommes d'accord !) vécues par une population obligée de se cacher pour vivre sa foi. Je répète que le sujet est important et mérite amplement d'être évoqué, même à travers une fiction. Je vois bien qu'il s'agit également d'un voyage initiatique pour deux jeunes hommes. Je me demande juste pourquoi tant de lourdeurs, de répétitions. Du coup, au bout de 60 minutes du même discours, j'ai lâché. Ai-je eu tort de ne pas insister ? Certains me diront oui (j'ai lu certains commentaires très positifs sur ce film, son pitch et la distribution Japonaise). D'autres me diront que non (ma voisine s'est endormie au bout de 15 minutes.)

Ce sera donc à vous d'aller en salles et de vous faire votre propre opinion !

Genre : drame historique - Nationalité : Américaine - Date de sortie : 08 février 2017 - Durée : 2h39 - Avec Andrew Garfield, Liam Neeson et Adam Driver - Distributeur : Metropolitan FilmExport - Bande-annonce.

f t g m