Copyright 2017 - Site by Misterdan

Bienvenue à Surbicon réalisé par George Clooney

Dans une banlieue dorée des années 50, une famille modèle va se retrouver emportée dans une spirale incontrôlée faite de chantage, trahisons et représailles en tout genre après un cambriolage meurtrier.

Suburbicon est une paisible petite ville résidentielle aux maisons abordables et aux pelouses impeccablement entretenues, l’endroit parfait pour une vie de famille. Durant l’été 1959, tous les résidents semblent vivre leur rêve américain dans cette parcelle de paradis. Pourtant, sous cette apparente tranquillité, entre les murs de ces pavillons, se cache une réalité tout autre faite de mensonge, de trahison, de duperie et de violence... Bienvenue à Suburbicon.

L'instroduction du film annonce clairement la thématique (et de manière hilarante même si le sujet est loin d'être drôle) : il vaut mieux être blanc bon teint dans les États-Unis de la fin des années 1950. Et, même avec la bonne couleur de peau (racisme ambiant oblige), rien n'est gagné d'avance. Toutes les petites et grandes lâchetés (au sens propre comme au sens figuré) sont déballées aux spectateurs qui hésitent entre le rire (le scénario est signé des frères Coen) et désespérance de l'humanité. L'American Way of Life, idéal tant espéré, est loin d'être un rêve, pour le coup. La réalité du quotidien est sordide : les couples se haissent ou culpabilisent, les pères sont loin d'être à la hauteur t le voisinage est malsain. Bref, la situation est glauque. Comme à son habitude, George Clooney dénonce une condition contemporaine malsaine et totalement à l'opposé de l'humanisme, de la solidarité et de la tolérance qui devraient tous nous animer. Ce n'est pas réjouissant !

Titre original : Suburbicon - Genre : Policier - Nationalité : Américaine - Avec Matt Damon, Julianne Moore et Josh Brolin - Date de sortie en salles : 06 décembre 2017 - Durée : 1h45 - Bande-annonce.

f t g m