Copyright 2018 - Site by Misterdan

Bienvenue en Sicile réalisé par Pif

New York, 1943. Arturo (Pif) rêve d'épouser la belle Flora (Miriam Leone), déjà promise à un chef de la mafia New-Yorkaise. La seule façon d'obtenir sa main est de la demander directement à son père, resté en Sicile. Arturo s'engage alors dans l'armée Américaine. Il est loin d'imaginer que l'armée a scellé un pacte avec la mafia pour assurer le débarquement en Italie…

Sous le couvert de cette comédie le film pointe du doigt une page de l'histoire de la Seconde Guerre Mondiale sur les conditions du débarquement allié en Sicile (et par la suite en Italie). Afin d'obtenir des informations topographiques pour débarquer et des contacts sur place l'armée américaine a libéré de ses prisons les gangsters d'origine sicilienne qu'ils détenaient, dont Lucky Luciano qui avait été condamné pour proxénétisme après avoir régné comme parrain de la mafia à New York. Il fut expulsé des Etats Unis et était censé retourner en Sicile mais préféra rompre l'accord et après un tour au Mexique, au Venezuela puis à cuba il rejoignit Naples en Italie où il prospéra et étendit ensuite ses activités mafieuses (en particulier trafic de stupéfiants) à travers toute l'Italie ayant des ramifications par la suite en Corse, à Marseille et en Turquie.

Nous n'en sommes pas là dans le film mais Lucky Luciano y est présent et pose ses premières pièces en Sicile où en échange des informations qu'il donne aux américains il obtient la libération des parrains de la mafia sicilienne se qui fera retomber l'île sous le joug en lui offrant sur un plateau la position sociale et économique en tant qu' "Etat dans l'Etat" jusqu'à nos jours statut qu'elle avait perdu sous le régime fasciste. Si certains au sein des alliés (dont le touchant Catelli incarné par Andrea Di Stefano) ont conscience de la catastrophe à venir pour les siciliens ils se heurtent à l'indifférence des généraux qui sont là pour la Guerre et non pour faire de la Politique, prêts à tout pour gagner quelque'en soit le prix. Le réalisateur par le truchement d'une comédie évoque avec justesse tous ces thèmes mais voir ces parrains de la mafia accéder au pouvoir tout en vantant les bienfaits de la démocratie fait plus rire jaune qu'à gorge déployé.

L'histoire d'amour d'Arturo apporte ce qu'il faut de légèreté à ce drame qui est par contre plombé par des seconds rôles plutôt lourdauds. Certaines scènes nous replongent avec émotion dans les bombardements qu'ont subis les siciliens et la douleur des familles attendant le retour de leurs proches partis à la guerre. C'est dans ces passages là que le film atteint ses sommets émotionnels tout en distillant un peu de légèreté à l'ensemble n'en faisant pas un film de guerre.

J'ai passé un bon moment malgré quelques éléments qui m'ont agacé et le film nous donne envie de chercher des informations sur ce passage de la Seconde Guerre Mondiale plutôt absent des livres d'histoire en France.

Titre original : In guerra per amore - Genre : comédie dramatique - Nationalité : Italienne - Date de sortie : 23 mai 2018 - Avec Pif, Miriam Leone et Andrea Di Stefano - Durée : 1h39 - Distribué par : Saje Distribution.

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données