Copyright 2018 - Site by Misterdan

Le cas Moya à la Galerie Lympia à Nice

Catégorie
Expositions
Date
6 février 2018 13:30 - 17:30
Lieu
Galerie Lympia - 52 Boulevard Stalingrad
06300 Nice, France
Téléphone
04 89 04 53 10

Un univers unique, généreux pour … Plaire à tout le monde. La galerie Lympia s'ouvre au public pour présenter l'exposition le cas Moya.

Cette exposition "intro-rétrospective" tente de montrer, avec quelques clins d'œil à la psychanalyse, sur quelles bases s'est construite l'œuvre de cet artiste hors norme, aujourd'hui dans la maturité de son talent. Après une enfance à Troyes, il arrive sur la Côte d’Azur à l'âge de quinze ans, au moment où, ses parents se mariant enfin, il prend le nom de Moya. Et c'est par le nom du père, décliné sous de multiples formes, qu'il commence son aventure artistique. Puis, dans un stade du miroir prolongé, il travaille sur son "moi", créature qui tente de se libérer de son créateur pour vivre au centre de l'œuvre.

Avant d’inventer son Moya Land, une "civilisation Moya" qui tend à prouver que « l'artiste est une civilisation à lui tout seul ». Refusant de s'enfermer ou de se limiter, Moya fonctionne en arborescence, non seulement en utilisant tous les médias à sa disposition, mais aussi en déclinant, mixant, remixant et revisitant son propre travail. Ce qui lui permet d’être à la fois peintre et vidéaste, performeur et céramiste, abstrait et figuratif, classique et baroque, narcisse et généreux, populaire et conceptuel, réel et virtuel…

À la fois un amoureux des spectacles populaires comme le cirque ou le carnaval et en même temps un théoricien du « rapport entre le créateur et la créature » ou de l'art à l'heure des réseaux. À la fois une icône des nuits gays avec sa créature Dolly et l'objet d'un catalogue raisonné très sérieux retraçant quarante ans de création (quatre mille deux cents œuvres répertoriées, 2011). À la fois virtuel quand il règne sur son Moya Land de pixels et bien réel quand il peint quatre ans durant les murs d'une chapelle de montagne.

Une vie d’artiste entièrement vouée à l'art, comme le prouve cette assertion de jeunesse : « l'art est supérieur à tout, il est supérieur à Dieu… Il faut adorer l'art. »

La scénographie de l'exposition présente les différentes facettes de l'oeuvre de Moya, en déclinant plusieurs thèmes : l'enfance de l'art, le nom du père, le stade du miroir, la création du Moya Land, la chambre de l'artiste, l’'art est un spectacle, la constitution du Moi, le Surmoi et l'art dans le nuage.

L'exposition Le cas Moya est très complexe. Au premier abord, on pourrait croire que l'artiste est complètement narcissique alors que ce n'est pas le cas du tout. J'ai pu le reoncontrer (et visiter son atelier) avant le vernissage de cet évènement. L'homme est charmant, intelligent, drôle, cultivé et complètement décalé (même pour un artiste). Et, paradoxalement quand on voit Le Cas Moya, peu sûr de lui et de son art. Ce constat est très déroutant !

Quand à ses oeuvres aussi diverses et différentes les unes des autres, elles sont créées pour être exposées, montrées au public. Très figuratives, elles racontent une histoire (en l'occurence celle de l'artiste dans le cas présent) avec une précisions presque chirurgicales. Leur apparence est trompeuse : à première vue, elles apparaissent comme celles d'un enfant. Or, c'est loin d'être le cas en réalité. Il y a, dans le travail de Moya, une vraie recherche artistique, une introspection sincère (encore plus ici) et la création d'un monde à part (qui se prolonge virtuellement dans Second Life).

Résultat des courses : j'ai mis un certain temps à décider que j'avais apprécié l'exposition et le travail de Moya tellement j'ai été surprise (agréablement pour le coup).

Du 19 décembre 2017 au 11 mars 2018 - Galerie Lympia : 52 Boulevard Staligrad 06300 Nice - 04 89 04 53 10 - Entrée libre - Ouverture du mardi au dimanche - De 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30 - www.galerielympia.departement06.fr.

 
 

Toutes les Dates

  • Du 19 décembre 2017 13:30 au 11 mars 2018 17:30
    mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi & dimanche

Propulsé par iCagenda

f t g m

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données