Copyright 2019 - Site by Misterdan

La brigade Verhoeven : Irène de Pascal Bertho et Yannick Corboz

Le lundi 7 avril 2003, Camille Verhoeven, commandant à la Brigade criminelle, est appelé sur une scène de crime dans une friche industrielle de Courbevoie. Deux femmes ont été torturées, tuées, dépecées… Un crime particulièrement épouvantable et déroutant. Un assassin qui a tout prévu, jusque dans le moindre détail et qui, semble-t-il, connaît bien Verhoeven. Un peu atypique, notre commandant : la quarantaine, né hypotrophique, chauve comme un œuf, amoureux d’Irène et bientôt père de famille. Accompagné de son équipe hétéroclite et efficace, parviendra-t-il à arrêter ces crimes avant qu’il ne soit trop tard ?

Même si c'est un deuxième tome, l'histoire policière est indépendante de la première. Seule la brigade Verhoeven est la même, composée du commandant Camille Verhoeven, de Jean-Claude Maleval addict au jeu, de Louis Mariani, toujours impeccable dans sa tenue ou sa conduite, et d’Armand, un peu moins présent dans ce tome. Ce sont des personnages attachants car le lecteur est placé au plus près d’eux, avec leurs faiblesses et leurs sentiments les plus profonds. Et leur histoire personnelle étant suivie depuis le premier tome, on les retrouve avec plaisir.

Cette bande dessinée est une adaptation du polar intitulé Travail soigné de Pierre Lemaitre que j’ai lu il y a quelques années. Comme le titre est différent, j’ai mis un peu de temps à trouver les similitudes, mais c’est très ressemblant. Pierre Lemaitre s’est fait connaître du grand public lorsqu’il a reçu en 2015 le Prix Goncourt pour Au revoir là-haut. Mais il a été auparavant très prolifique dans le domaine du polar, il a écrit des policiers extrêmement sanglants, violents, à l’image de cette BD. Le sujet est violent, un tueur en série qui prend pour mode opératoire les trames des polars les plus connus et sensationnels, de James Ellroy en passant par Bret Easton Ellis.
Les illustrations sont très réalistes, elles collent bien à l’univers de Lemaitre, et sont assez cinématographiques finalement. Par exemple, on voit la couleur bleutée de l’écran de l’ordinateur qui se reflète sur le visage de Verhoeven et ses lunettes. L’adaptation d’un gros roman est toujours difficile en quelques planches de BD, mais il y a l’essentiel pour laisser l’empathie se développer vis à vis des personnages, et pour dérouler la trame pleine de suspens d’un maître en la matière.

J’espère vraiment que d’autres adaptations se feront car c’est très réussi et comme Lemaitre a écrit pas moins de 15 polars...

Éditeur : Rue de Sèvres – Scénario : Pascal Bertho d'après le roman de Pierre Lemaitre - Dessin : Yannick Corboz – Date de parution : 13 mars 2019 – 76 pages – Prix : 16 €

f t g m