Copyright 2019 - Site by Misterdan

Un putain de salopard - Tome 1 : Isabel de Régis Loisel et Olivier Pont

Max, qui vient d’enterrer sa mère, se retrouve avec pour héritage deux photos d’elle et lui enfant quand ils vivaient au Brésil. Sur chacune d’elles, un homme différent. L’un d’eux serait-il son père ? Il plonge sur les traces de son passé, vers un camp forestier en Amazonie. Mais ses rêves d’aventure et d’exotisme buteront vite sur la réalité de cette jungle des années 70. Il découvre un territoire gangrené par la violence, les réseaux de prostitutions, et la loi du plus fort. Il s’appuiera sur un joyeux trio déluré dont deux infirmières françaises, et surtout sur une jeune brésilienne muette, Baïa, indispensable guide. Dans la moiteur tropicale de cet environnement hostile, chacun poursuit ses buts et tente de survivre.

Ce récit est très bien mené car dès la première page on est plongé dans la jungle brésilienne avec Max, jeune candide, tellement innocent que les femmes qui gravitent autour de lui vont naturellement l’aider dans sa quête de père, sans craintes envers lui alors qu’ils évoluent tous dans un monde de brutes épaisses. La violence de cet univers ne nous est pas épargnée, elle monte progressivement, au fur et à mesure des découvertes de Max, et contraste encore plus avec la simplicité et la sincérité des relations qui se créent entre les personnages. Le suspens est intense et le page-turner est évident. Quelle frustration que cela s’arrête aussi vite ! À quand le tome 2 ?

C’est la première fois que le grand Régis Loisel signe chez Rue de Sèvres, et c’est aussi la première collaboration avec Oliver Pont. 

Parlons d’ailleurs des illustrations… on a l’impression d’être sous la pluie de la jungle, les couleurs sont très réalistes et les personnages très expressifs. Les méchants ont des belles gueules de méchants et les corps des femmes n’ont rien à envier aux courbes et croupes légendaires rendues célèbres par son acolyte Loisel (dans Peter Pan par exemple). Toute cette représentativité sert bien le scénario pour faire un récit presque cinématographique tellement il semble réel.

Bref, très grand moment du 9ème art, avec un scénario impeccable, servi par une illustration magistrale, qui nous emmène au cœur de la jungle brésilienne, et au cœur d’une intrigue pleine de suspens. Je suis dithyrambique j’en conviens, mais c’est vraiment mérité ! Et puis j’attends la suite avec tellement d’impatience...

Éditeur : Rue de Sèvres – Scénario : Régis Loisel – Dessin : Olivier Pont – Date de parution : 24 avril 2019 – 88 pages – Prix : 18 €

f t g m