Copyright 2019 - Site by Misterdan

Ghost War – Tome 2 : Faucon blanc de Jean-Pierre Pécau, Stefano Martino et Elmer Santos

Un récit de science-fiction avec l’écologie en figure de proue. La résistance s’organise mais, lorsque certains n’hésitent pas à collaborer avec l’ennemi, l’issue reste incertaine.
La résistance contre les étranges méchas s’organise, Kane et Lida sont emmenés par leurs nouveaux compagnons dans une ancienne base abandonnée de l’armée. Kanedécide de quitter cette forteresse et modifier son méchas civil pour en faire un engin militaire. Mais cela suffira-t-il pour contrer leurs mystérieux ennemis et plus que tout qui sont ces mystérieux ennemis ?

Il y a un an jour pour jour, les éditions Soleil publiaient le premier tome de la trilogie Ghost War scénarisé par le très prolifique Jean-Pierre Pécau (à l’œuvre dans déjà plus d’une trentaine de séries comme Sonora, Soleil Froid, ou Arcanes). On reprend l’intrigue rapidement là où elle avait été laissée dans le tome précédent, à la mode des séries télé. On remarque bien que cette saga a bien été planifiée dès le point de départ pour être une trilogie avec un tome d’introduction, un de développement et une conclusion. Cela permet d’avoir un scénario fluide et agréable à suivre, l’auteur sait où il veut amener ses personnages et par quels chemins ils vont y arriver.

Ainsi, on commence à en apprendre plus sur les différents protagonistes, à assister à l’évolution de leurs relations, leurs personnalités prennent plus de consistance et l’on commence à s’attacher à eux.
A la fin de ma chronique du premier tome, je prédisais que l’on allait en apprendre plus sur les mystères qui entourent la présence et la menace des bots. Et bien il faudra attendre le troisième et dernier tome pour en apprendre davantage car plusieurs zones d’ombres continuent de subsister tandis que la résistance est prête à tout pour se protéger et éradiquer la menace que les robots font peser sur eux.

Evidemment, le dessinateur Stefano Martino est toujours présent et continue de fournir des planches très satisfaisantes. Franchement, cette couverture et le design des méchas sont vraiment magnifiques. D’ailleurs, il faut une fois encore saluer le travail fantastique d’Elmer Santos qui pose des couleurs en complète harmonie avec le trait de Martino et qui plonge le lecteur dans une Norvège des plus enneigée mais tellement jolie.

Le trio d’artistes-auteurs continue de fournir un travail de qualité et l’on ne peut qu’avoir hâte de découvrir le fin mot de cette saga avec le troisième et dernier tome qui devrait sortir l’année prochaine.

Editeur : Soleil - Scénario : Jean-Pierre Pécau - Dessin : Stefano Martino – Couleurs : Elmer Santos - Date de parution : 29 mai 2019 - 48 pages - Prix : 14,50 €

f t g m