Copyright 2019 - Site by Misterdan

Luisa, Ici et là de Carole Maurel

D’un côté, il y a Luisa, 33 ans, photographe culinaire célibataire et incapable de vivre plus de quelques semaines avec un homme. De l’autre, Luisa, 15 ans, des rêves plein son sac à dos, une folle envie de trouver l’amour et de vivre de la photographie... Mais aussi des sentiments inassumés pour Lucie, sa copine homosexuelle.

Un jour, aussi invraisemblable que cela puisse lui paraître, la Luisa adulte voit débarquer sur le pas de sa porte l’ado qu’elle était ! Cette rencontre sera décisive pour la jeune femme car elle fera remonter à la surface des frustrations trop longtemps enfouies.

Luisa, 15 ans, rêve de devenir photographe. Lors d’une séance photo avec Lucie, celle-ci lui dévoile son homosexualité mais Luisa, poussée par sa bande de copains, la rejette. En rentrant à la maison, perturbée par cet évènement et visiblement attirée par Lucie, elle s’endort dans le bus. Arrivée au terminus, elle se retrouve à Paris, et tente de retrouver sa tante Aurélia pour qu’elle l’aide à rentrer chez elle. Aidée par Sasha, la jolie voisine, Luisa retrouve l’appartement de sa tante, mais Aurélia n’habite plus là...et c’est une jeune femme qui lui ouvre la porte...
Luisa, 33 ans, est photographe culinaire, il faut bien gagner sa vie...Sa vie amoureuse ne décolle pas, et ses aventures sont toutes sans lendemain. Au soir d’une morne journée ordinaire, elle découvre sur le pas de sa porte une adolescente qui lui ressemble trait pour trait...

Carole Maurel exploite avec beaucoup de sensibilité le paradoxe temporel qui va, l’espace de quelques jours, relier une adolescente avec la jeune femme qu’elle deviendra 17 ans plus tard. Avec humour et tendresse elle fait vivre sa double héroïne. La jeune Luisa porte un regard sans concession sur ce qu’elle va devenir, et Luisa, la femme, se retourne sur ses rêves d’adolescente.

Autant le dire tout de suite, cette lecture est un vrai grand coup de cœur !

Les dessins sont vifs, pétillants, colorés, pleins de vie, avec des planches sépia pour les retours dans le passé. Le scénario, s’il n’a rien de foncièrement original, la rencontre avec son moi dans le futur ou le passé, ayant fait couler beaucoup d’encre, il est malgré tout bien construit, et maintient un vrai suspense pendant toute la lecture, avec un humour toujours présent. Quant au sujet sous-jacent, la découverte et le refoulement de l’homosexualité par une jeune adolescente, il est traité avec beaucoup de pudeur et de sensibilité.
L’auteure prend le temps de poser son histoire et de la faire vivre, tout au long d’une BD particulièrement étoffée de 272 pages, qui en fait un vrai roman graphique.
Et la dernière page tournée, on a envie de savoir ce que Luisa et Luisa vont devenir, et on se prend à attendre une suite...

Editions : La Boîte à Bulles – Dessin, scénario et mise en couleurs : Carole Maurel – Date de publication : 04 mai 2016 - 272 pages – Prix : 32 €.

f t g m