Copyright 2019 - Site by Misterdan

La Famille Fantastique – Tome 2 : Les orphelins de Targas de Lylian et Paul Drouin

Revenus de leurs aventures en Fantastica, les membres de la famille ont bien changé. Sarah a des pouvoirs magiques, le raisonnable Charles s’est découvert un goût de l’aventure, Léo veut devenir un preux chevalier... il n’y a bien que Danielle pour garder les pieds sur terre ! Mais toute la famille doit faire appel au père de Sarah lorsque cette dernière est enlevée à travers un portail magique. Individu très secret, Vladimir dirige une organisation qui lutte contre les crimes écologiques. Cela fait maintenant plusieurs mois qu’il est en contact avec sa fille pour utiliser ses pouvoirs et entrer dans Fantastica. Selon lui, le destin des deux mondes serait lié...
Lylian et Paul Drouin poursuivent les aventures de leur famille (presque) comme les autres. Une série épique et touchante, à la fois moderne et inspirée par les références du genre, de Narnia à L’Histoire sans fin.

Dans le premier tome on suivait une famille comme les autres. Alors qu’elle partait en vacances à la campagne, elle se retrouvait projetée dans un autre monde Fantastica. Dans ce nouveau lieu, les dangers sont nombreux et, avant de pouvoir rentrer, ils ont dû se battre et découvrir qu’ils n’étaient pas si normaux. Sarah a des pouvoirs et les deux hommes de la famille commencent à rêver d’aventures. Seule Danielle, la mère, se demande quelle est leur place et le pourquoi de tout ça.
Alors qu’ils étaient de retour sur la Terre, tout est redevenu normal. Enfin presque, Sarah continue de s’entraîner contre l’avis de sa mère et son beau-père, sans qu’ils sachent qu’elle est en contact avec son père. C’est seulement quand elle va être enlevée et emmenée à Fantastica que la famille va reprendre contact avec Vladimir, pour trouver le moyen de retourner là-bas et la sauver. De son côté, la jeune fille se retrouve à découvrir une facette bien plus noire de ce monde. Targas est une sorte de petite ville où seuls les enfants sont encore présents. Leurs parents sont sous le contrôle d’une entité maléfique qui les fait travailler pour récupérer de cristaux magiques. S’ils refusent, échouent ou se rebellent, ils perdront leurs parents.

Ce tome pousse la question de l’identité et des capacités. Alors que Sarah tente de maîtriser ses pouvoirs et découvre de nouvelles choses, c’est Danielle sa mère qui se retrouve à faire face à son passé. Trouvée bébé par ses parents adoptifs, on commence à entrevoir ses origines, pas aussi terrienne qu’elle le pensait. Heureusement d’ailleurs, puisque être originaire de Fantastica est le seul moyen pour s’y transporter.
C’est une véritable course contre la montre qui se met en place de chaque côté. La jeune fille se retrouve à aider tous ces enfants et à combattre des monstres blancs qui tente d’attaquer les enfants pendant leur récolte. Tout en travaillant, elle prie pour que sa famille ne vienne pas, les protégeant de l’entité. Quand à eux, ignorant les menaces, ils font de leur mieux pour la retrouver et prient pour qu’il ne lui arrive rien.
Cependant, les dangers nombreux ne sont pas forcément ceux qui sont visibles. La volonté de Sarah de sauver ces enfants du joug du méchant se fait au détriment de la sécurité, autant la sienne que celle des parents des autres et surtout des siens.

La Famille Fantastique nous entraîne à nouveau dans le monde de Fantastica. Bien loin d’un monde enchanteur, ici on dit adieu aux châteaux forts, aux princes et princesses en danger. C’est un monde sombre et douloureux qui nous est offert, où les enfants sont obligés de trimer pour sauver leur parent, au risque de mourir. S’ils se soulèvent, cela causera la mort des êtres qui leur sont chers.
Enorgueillie par ses pouvoirs et la réussite lors de leur précédent voyage, Sarah est une jeune fille arrogante, qui pense pouvoir mieux faire que les autres sans avoir à en payer le prix. Sauf qu’à trop vouloir en faire, elle va se retrouver à payer de manière bien plus élevé qu’elle ne l’aurait jamais imaginé.
La fin de ce tome nous laisse un goût de cendre. Il est bien difficile d’accepter comment cela se termine, alors qu’on en découvrait de plus en plus. C’est une fin abrupte qui laissera tout de même souffler un vent d’espoir quant à une meilleure fin dans l’avenir. Cependant, dans ce monde et cet épisode, il ne faut pas trop se reposer sur l’espoir. Malgré tout, la douleur va rapprocher la famille qui s’était retrouvée un peu éparpillée par le précédent retour à la réalité.

Ce deuxième tome est une ode à la famille. Tous les problèmes pouvant être rencontrés sont abordés, de la famille recomposée au problème d’adaptation, en passant par des problèmes de finances. Lylian s’amuse en mélangeant des soucis bien terre à terre avec le fantastique avec brio, nous rendant ses personnages très attachants, car proches de nous.

Les Orphelins de Targas est une bd assez sombre où l’espoir n’a pas sa place. Cependant, on se prend à penser à une suite plus joyeuse. Après tout, même Fantastica a droit à un happy end... tout comme cette famille.

Éditeur : Glénat - Collection : Tchô ! - Scénario : Lylian - Dessin et couleur : Paul Drouin - Date de parution : 08 février 2017 - 64 pages - Prix : 14,95 €.

f t g m