Copyright 2019 - Site by Misterdan

L’architecte du palais, le mystère de la Sainte Chapelle de Pierre-Roland Saint-Dizier et Andréa Mutti

26 avril 1248. La consécration de la Sainte-Chapelle, qui abrite les plus précieuses reliques de la chrétienté, est célébrée avec faste au cœur du Palais de la Cité à Paris. Le départ imminent du roi Louis IX pour la croisade et l'effervescence qui règne ce jour-là au sein de la cour en font presque oublier le meurtre de l'architecte à qui l'on doit cet ouvrage. Rademir, le maître-verrier qui a supervisé la réalisation des verrières, connaît la vérité mais s'est juré de se taire. Que cache son silence ? Pourquoi se sent-il menacé et surtout qui était cet architecte dont l'histoire n'a pas retenu le nom ?

En ce jour de l’an de grâce 26 avril 1248, Paris est en fête. Le roi Louis IX, dont l’histoire retiendra le nom sous Saint Louis, s’apprête à partir pour la croisade. Mais avant son départ il assiste à la consécration de la chapelle qu’il a fait édifier pour protéger les saintes reliques.
Quelques années auparavant le roi s’est porté acquéreur des reliques du Christ : la sainte couronne d’épines (dont le coût d’achat sera supérieur à celui de la construction de la chapelle), un morceau de la sainte croix, une pierre du sépulcre, un morceau de la sainte éponge, et diverses autres reliques. Fort de ces acquisitions, le roi décide de la construction d’une chapelle conçue comme une châsse pour la vénération des reliques.
Cette chapelle sera construite dans l’enceinte du Palais de la Cité à la place de la chapelle St Nicolas détruite pour l’occasion. Cet emplacement affirme le lien sacré entre les reliques et la couronne royale, et a aussi un rôle judiciaire puisque c’est sur les reliques que les seigneurs et leurs vassaux prêtent serment. Réparties en 15 verrières de 15 m de hauteur, les vitraux des 1113 scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament  raconteront l’histoire du monde jusqu’à l’arrivée des reliques à Paris et accroîtront ainsi le prestige de Saint Louis.

Cette Bd est une fiction inspirée de faits réels relatifs à l’édification de la Sainte Chapelle.
Le roi convoque les autorités religieuses et les conseillers du palais pour leur faire part de son souhait d’édifier une chapelle avant son départ pour la croisade afin d’y déposer les saintes reliques dont il a fait l’acquisition. Le temps de réalisation ne devra pas excéder quatre années, et un appel est lançé aux meilleurs architectes et maître-verriers du royaume.
S’il est à peu près certain que le roi conçoit la Sainte-Chapelle en étroite collaboration avec son maître d’oeuvre, l'architecte chargé de la construction est resté inconnu. La tradition orale évoque Pierre de Montreuil, Thomas de Cormont ou Robert de Luzarches. C’est sur ces bases que Pierre-Roland St Dizier va concocter une histoire passionnante où la trahison et le meurtre vont accompagner une construction qui excite toutes les convoitises.

Au final une Bd intéressante qui donne envie de revoir cet édifice remarquable par la beauté des vitraux qui décorent ses magnifiques verrières.

Editeur : Glénat – Collection : Co-édition Glénat et Les Editions du Patrimoine - Scénario : Pierre-Roland Saint Dizier - Dessin : Andréa Mutti – Date de parution : 3 mai 2017 – 56 pages - Prix : 14,50 €

f t g m