Copyright 2019 - Site by Misterdan

GenPet – Tome 1 : Nat & Nico de Alex Fuentes et Damian Campanario

2036, les progrès de la génétique permettent de créer des animaux de compagnie selon le goût du client : les GenPet. La famille Kanan se rend en Chine pour offrir à leur fils, Nat, sa peluche vivante. Seul impératif de son père : le GenPet doit être capable de défendre Nat. Mais cette exigence provoque des anomalies chez l’animal qui peuvent se révéler dangereuses. De retour à New York, la voiture des Kanan est attaquée. Nat et son GenPet se retrouvent alors seuls dans la Big Apple.

Dans ce premier tome nous découvrons les personnages et l’univers complètement décalé de GenPet, dans un univers pas si improbable que cela. Les quartiers sont divisés entre les ethnies qui les peuplent, un enfant chassé par une mafia ne peut compter que sur son animal pour l’aider sans parler des technologies qui dépassent l’entendement de leurs créateurs. Bref nous sommes plongés dans un récit de science fiction qui en dit long sur notre présent.

Pour ce qui est de la trame narrative elle prend la voie de la légèreté, laissant en marge les sujets les plus graves ce qui permet d’avoir deux niveaux de lecture différents. Nous pouvons lire une histoire de science fiction avec un humour original et apprécier les péripéties qui arrivent à notre héros ou alors nous avons le choix de réfléchir sur les problèmes de société soulevés. Je trouve que pour la seconde lecture cela reste encore un peu léger mais peut être que nous aurons plus de contenu dans les prochains tomes. J’ai apprécié l’humour et le dépaysement qu’apporte cette BD.

Le dessin ne fait pas partie des registres qui me plaisent le plus mais j’ai tout de même aimé le travail qui était fait. Il est rempli de couleur et de lumière, ce qui fait ressortir les ombres lorsqu’il y en a. De même il y a des cases qui mettent en exergue ce qui n’est pas dit dans les bulles, ce trop plein de luminosité semble montrer des choses qui ne devraient pas être vues, comme la violence de rue. Le dessin est aussi rempli d’humour et de légèreté, il permet de s’évader dans un univers à la fois très différent et très proche du nôtre.

Bref j’ai apprécié cette bande dessinée même si pour moi ce n’était pas la meilleure de l’année, le tome 2 confirmera ou infirmera cette opinion !

Editeur : Ankama Editions – Scénario : Damián Campanario – Dessin : Fuentes Alex – Date de parution : 27 mai 2016 – 56 pages – Prix : 12,90 €

f t g m