Copyright 2019 - Site by Misterdan

Clémenceau de Renaud Dély, Christophe Regnault et Stefano Carloni

Nantes, février 1858. Soupçonné d’avoir participé à l’attentat contre Napoléon III, Benjamin Clémenceau, dont le seul tort est d’avoir été un farouche opposant à l’Empereur, est arrêté sous les yeux de son fils, Georges. De cette injustice naitra dans le cœur du jeune homme un esprit de révolte qui forgera l’ensemble de sa vie politique, commencée en prison sous le Second Empire, achevée aux lendemains de la Première Guerre mondiale.

Alors que 2017 célèbrera les 100 ans de sa nomination à la Présidence du Conseil, les Editions Glénat proposent, dans leur collection Ils ont fait l’histoire, principalement à destination du jeune public, mais pas seulement, de redécouvrir en BD la carrière longue et passionnée de Clémenceau le radical, le rebelle : l’un des personnages les plus importants de la IIIe République.

Avec un scénario très documenté, étayé par le conseiller historique Jean Garrigues, cette bande dessinée est très intéressante à lire rien que pour les renseignements que l’on y trouve ou retrouve. Elle l’est aussi grâce au focus pris sur Clémenceau, à la fois proche de lui mais sans vraiment rentrer dans de l’introspection, on se situe vraiment dans un document qui se veut historique et qui essaie de s’appuyer sur des éléments neutres. L’histoire est racontée avec fluidité et simplicité, tout est clair et s’enchaîne paisiblement. Les passages face au conseil peuvent être parfois un peu lourds et lents mais ils sont cruciaux.
Cette biographie en bande dessinée est parfois amusante car elle use de l’ironie historique pour nous faire sourire. Les débats sont passionnants, nous sommes vraiment au moment où les guerres vont se jouer et nous participons presque aux choix qui ont bâti notre pays et notre histoire. J’ai apprécié que des phrases de Clemenceau aient été reprises ainsi que des unes de journaux de l’époque reproduites, le lecteur est alors totalement immergé dans l’Histoire.

Le dessin apporte de la fluidité au discours qui est parfois lent. Il sert aussi d’illustration mais avec tact, et si, à la base le style du dessinateur n’est pas celui que j’apprécie habituellement, je trouve qu’ici il se fond particulièrement bien avec le scénario. Il ajoute un côté épique dans les joutes verbales en cassant les plans et jouant de certains points de vue comme des contre-plongées. L’image qui m’a le plus marquée est celle de Clémenceau face à l’Assemblée, quand il use de ses talents d’orateur : la colorisation, le style, tout contribue à renforcer cette impression de grandeur.
Dans cet album la colorisation est vraiment magnifique, il y de très beaux dessins avec des nuances, notamment avec des jeux de lumières. Elle apporte beaucoup en symbolique sur certains passages, le personnage qui est dans l’ombre n’y est peut-être pas pour rien.

Bref pour revoir les programmes scolaires autrement, mais aussi pour les fans d’histoire, ou tout simplement les curieux, cette bande dessinée est à mettre dans votre bibliothèque.

Editeur : Glénat – Collection : Ils ont fait l’Histoire – Scénario : Renaud Dély – Dessin : Christophe Regnault, Stefano Carloni, Arancia Studio (colorisation) – Date de parution : 07 juin 2017 – 56 pages – Prix : 14,50 €

f t g m