Copyright 2019 - Site by Misterdan

Le kabbaliste de Prague - Tome 2 : Golem de Pierre Makyo et Luca Raimondo

À l'entrée du ghetto de Prague se dresse une statue que ni les Nazis ni les Soviétiques n’ont osé détruire : celle du MaHaRal, le plus grand kabbaliste de tous les temps qui créa le Golem, un être de boue à l'image de l'homme, pour sauver les Juifs de l'anéantissement. Découvrez sa légende...

L'histoire est intéressante, et même presque passionnante. On suit cette aventure car on veut savoir la fin de l'énigme. Et le moins que l'on puisse dire c’est qu'elle résiste jusqu’à la fin. On est profondément immergé, dans un univers chaotique et étrange. L’humour est tout de même présent par des touches d’ironie et allège la trame assez dramatique de cette histoire. Par contre je le trouve lente, et parfois même un petit peu trop, ce qui nous empêche de dévorer cette histoire, nous oblige à des pauses. Mais cela se prête tout à fait à cette aventure qui est racontée d’une main de maître.

J'ai adoré beaucoup de choses dans le dessin. A commencer par la 1ère de couverture, avec son jeu de lumière sur l'incendie et l’ombre qui se dessine dans la fumée. Globalement les jeux de lumières et de reflets sont fabuleux, ils nous apportent énormément de détails et d'informations. Les nuances sur les couleurs enrichissent l'image mais ne l'alourdissent pas, c'est un vrai plaisir de les regarder.

J'ai aussi particulièrement apprécié la façon de dessiner les décors, notamment les bâtiments. Il y a chez eux une grande précision, et un travail de la texture excellent, on a presque l'impression de ressentir la rugosité de la pierre et la douceur du bois. Par contre j'ai moins apprécié le trait des visages, qui me semblent beaucoup moins précis, et parfois même quasiment inexpressifs, dans cette œuvre où la sensation tient une place importante.

Editeur : Glénat – Collection : Grafica – Scénario : Pierre Makyo – Dessin : Luca Raimondo – Date de parution : 31 mai 2017 – 56 pages – Prix : 14,50 €.

f t g m