Copyright 2019 - Site by Misterdan

Ma vie selon Moi – Tome 1 : Le jour où tout a commencé de Véronique Grisseaux et Sophie Ruffieux

Prêts à entrer en Terminale, Justine et ses amis consacrent leurs derniers jours de liberté aux plaisirs de l'été : piscine, soirées, sorties. Thibault, le nouveau locataire qui vient d'emménager dans la « maison bleue », suscite la curiosité de Justine, Léa et Ingrid, tandis que Jim et Nicolas l'observent et le critiquent. Une fête est organisée pour faire connaissance. Tout en rêvant au beau Thibault, Justine sent la rentrée approcher et stresse à l'idée d'avoir un emploi du temps chargé, de faire de la philo et de subir la pression parentale.

Véritable phénomène chez Rageot en librairie, les romans Ma vie selon moi de Sylvaine Jaoui sont enfin adaptés en BD avec leur galerie de personnages attachants sous le trait fin et moderne de Sophie Ruffieux dans une série très fraiche sur l’amitié, l’amour et la jeunesse.L’avis d’Alix

Ma vie selon Moi raconte les aventures de cinq adolescents prêts à entrer en terminale et profitant des vacances d’été. Seulement, bien que l’année à venir s’annonce mouvementée pour chacun dans sa filière ou dans son travail, les changements arrivent déjà et tous ne sont pas agréables.
Tout commence par l’arrivée d’un nouveau locataire dans la maison/appartements où habitent Justine et son cousin. Avant même de l’avoir vu, il fait déjà chavirer les cœurs et réveille les rancœurs. Il faut dire que le groupe d’amis, lié à la base, contient une bimbo, Ingrid, qui n’est pas très bien vue des deux meilleures amies, tandis que les deux garçons bavent toujours sur elle.
D’un autre côté, Ingrid va concourir pour devenir chanteuse et d’aventures en aventures, le groupe va se lier d’amitié avec deux autres participantes et faire la connaissance d’un journaliste. D’une bête audition où la moitié ne voulait pas aller, l’histoire se transforme presque en roman d’espionnage.
Enfin, Justine, la jeune fille que l’on suit découvre que « sa » girafe depuis qu’elle est toute petite s’apprête à déménager à Berlin par manque de moyen.
Les amis ne sont pas au bout de leurs surprises alors que l’été touche doucement à sa fin et qu’ils tentent de trouver leur chemin entre amourettes et histoires bien plus profondes.
Sous la plume et le crayon de Sylvaine Jaoui, le lecteur voit se dessiner une petite ville réaliste et un groupe d’étudiants aux histoires diverses et plus ou moins compliquées. Seulement au-delà des épreuves qu’ils ont dû traverser, ils ont gardé cette fraicheur de l’adolescence et la rébellion contre l’autorité et ce qu’ils n’aiment pas. Il est tellement facile de s’identifier aux membres du petit groupe que le lecteur plonge facilement dans l’histoire.
Sans tomber trop dans les clichés et les histoires à l’eau de rose, le récit sait jouer sur différents tableaux et nous entraîne de fil en aiguille d’un bout à l’autre du récit. Loin d’être compliquée, la BD présente tout de même des problèmes qu’on pourrait appeler « d’actualité » au milieu des problématiques d’adolescent.
Elle parlera à beaucoup, même au-delà de l’adolescence, parce qu’elle est vraie dans ses personnages. L’histoire suit simplement ce qui pourrait être la vie d’adolescents d’aujourd’hui, tout en restant assez intemporelle.

L’avis de Jessica
Dès la couverture cet album est une plongée dans le monde de l’adolescence.
Les dessins sont bien réalisés. Les bulles n'ont pas de contour, ce qui rend le tout plus léger. Certaines notes, celles de Justine, apparaissent en marge, ça permet au lecteur de pénétrer plus dans l'histoire. Et dès la 1ère page, on nous présente les personnages principaux, ce qui constitue une belle attention pour le lecteur.
On suit Justine et ses amis, des lycéens, dans une maison de 4 étages où un nouveau voisin vient d'emménager. Serait-ce le prince charmant pour Justine ? Cette jolie bande de copains partage sa vie entre les sorties, les parents, les crises d’adolescence. Au fil des pages, on découvre les personnages plus en détails avec chacun son caractère.
On peut facilement s'identifier aux personnages, car ils ont chacun leur caractère (bimbo, gothique, cousin, amis...). J’ai beaucoup aimé Justine, une fille assez simple qui vit avec sa maman et son petit frère.
Cette bande dessinée, légère et simple, aux personnages touchants, traite de l’adolescence, de l’amitié et de l’amour. Et c’est rafraichissant !

Editeur : Vents d’Ouest - Collection : Jeunesse - Scénario : Véronique Grisseaux d’après l’oeuvre de Sylvaine Jaoui – Dessin : Sophie Ruffieux - Date de parution : 7 juin 2017 - 48 pages - Prix : 12,50 €

f t g m