Copyright 2019 - Site by Misterdan

Elfes - Tome 17 : Le sang noir des Sylvains de Nicolas Jarry, Righi Nicola et Maconi Gianluca

Ilaw a sept ans quand ses parents l’abandonnent. C’est à son oncle, un bâtard de Sylvain et de Bleu, capitaine de navire, que revient la tâche de l’élever. Au fil des années, le jeune elfe oublie tout de sa vie dans la forêt. Après plus d’une décennie passée en mer à voguer de port en port, son oncle se fait tuer. Ilaw est alors livré à lui-même. Fuyant l’avancée des goules, il rencontre Ora, la reine de la forêt de Duhann. Il pense avoir enfin trouvé une nouvelle famille, un nouveau clan, jusqu’à ce que des assassins elfes noirs lui révèlent le sombre secret qui se cache en lui et la raison pour laquelle ses parents l’ont jadis abandonné...

On ne présente plus l’univers fantastique de cette bande dessinée où luttent les orcs, les elfes, les nains et bien d’autres créatures. Dans ce tome nous suivons un héros de sa plus tendre enfance jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge des choix qui changeront toute notre vie. Comme dans l’ensemble de cette collection, rien n’est ce qui paraît être, un secret se cache derrière chaque page.

J’ai vraiment adoré le rythme de ce tome, on n’en perd pas une miette. Cela est en partie dû aux changements de décors (on part de la forêt pour finir dans une terre désolée), qui nous font naviguer au gré des mésaventures. J’ai vraiment apprécié la construction du héros, voir comment il grandit pas à pas, mais aussi le recul qu’il a sur ce qui lui arrive. Malgré la noirceur qui l’habite il reste appréciable, acceptable, car nous comprenons comment il en arrive à devenir tel qu’il est. A l’instar des nombreux autres tomes, tout n’est pas gai et joyeux au pays des longues oreilles, mais il y a des leçons qui sont importantes dans le voyage initiatique entrepris, comme l’acceptation ou le respect, mais aussi le fait de persévérer. J’ai retrouvé ici tout ce qu’il faut pour une bande dessinée épique.

Pour le dessin il est toujours sublime, avec un gros plus pour les décors et arrière plans, qui créent vraiment l’univers. Le livre fourmille de petits détails, comme la brume qui s’enroule autour des jambes des personnages ou les feuilles qui viennent dessiner une ombre. Le travail est également minutieux dans la forme des visages et des corps, qui sont très expressifs. Les combats sont représentés avec clarté et fluidité. Sans pour autant être trop présents, ils rythment l’avancée des personnages. La colorisation est juste magnifique, elle donne le ton des événements, mais elle permet de tromper le lecteur comme Illaw est parfois lui-même dans l’erreur.

Encore un tome d’une grande qualité dans cette collection !

Editeur : Soleil – Collection : Fantastique – Scénario : Jarry Nicolas – Dessin : Maconi Gianluca Loïc – Mise en couleurs : Righi Nicola – Date de parution : 17 mai 2017 – 55 pages – Prix : 14,95 €

f t g m