Copyright 2019 - Site by Misterdan

Homicide, une année dans les rues de Baltimore - Tome 2, 4 février-10 février 1988 de Philippe Squarzonni

Ce deuxième épisode de l’adaptation du livre à l’origine de The Wire (Sur écoute) est principalement consacré aux débuts de l’enquête sur le meurtre de Latonya Wallace, assassinée après avoir été agressée sexuellement, véritable fil rouge du récit de David Simon.
Parce qu’il est arrivé en premier sur la scène du crime, Tom Pellegrini sera le détective primaire sur cette affaire. Il sait que la gestion des premiers jours de l’enquête est primordiale pour ne pas voir disparaître irrémédiablement des indices majeurs. Mais il ne sait pas que ce crime va l’obséder durant de longs mois encore.


L’histoire nous est racontée sous forme de roman graphique plus que de bande dessinée à proprement parler. On peut l’observer à la troisième personne, grâce à la présence d’un narrateur. Le récit n’a pas un rythme effréné, mais plus une lenteur qui s’accorde très bien aux enquêtes difficiles qui se déroulent devant nous. Même si tout y est clairement expliqué, pour ce qui est des preuves le lecteur doit se faire son propre jugement. Car il dispose des mêmes pièces que les enquêteurs et peut nourrir ses réflexions indépendamment des leurs. J’aime vraiment l’œil critique, le parti pris quasi journalistique utilisé dans cette œuvre. On est éloigné de tout ce que la télévision peut nous vendre en matière de recherches policières, il n’y a plus le glamour, seulement un cadavre, et pas de coupable. Et l’intrigue est rondement menée.

Les illustrations pour leur part sont vraiment magnifiques, entre travail de précision et jeux d’ombres et de lumières, elles nous permettent d’éliminer ce qui n’est pas important, comme le visage des policiers qui aident à sécuriser le périmètre, mais n’hésitent pas à détailler chacune des rides des supposés agresseurs. J’adore le changement de tons de couleurs, selon le moment de la journée, et l’enquête dont il est question. Le dessin, et notamment la colorisation a quelque chose de froid, de brut, comme s’il essayait de se montrer le plus neutre possible.

Au final voilà une très bonne bande dessinée !

Editeur : Delcourt – Collection : Encrage – Scénario et dessin : Philippe Squarzoni d’après le roman de David Simon – Date de parution : 25 janvier 2017 – 133 pages – Prix : 17,95 €

f t g m