Copyright 2019 - Site by Misterdan

Quand le cirque est venu de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

Le général George Poutche, ce qu'il aime, c'est L'ORDRE ! L'ordre ET les médailles !!! Alors quand, un beau jour, un cirque débarque en ville, avec ses saltimbanques, ses zozos de chapiteau, tous différents, tous bizarres, ça ne lui plaît pas du tout !

Le général Poutche dirige le pays de main de maître. Rien n’est laissé au hasard, et il a l’oeil sur tout. Car ici on est en dictature, et un dictateur son rôle c’est de faire règner l’Ordre et de distribuer des médailles. Quand un cirque arrive en ville, sa première réaction est de le faire interdire car il ne veut pas de bazar. Mais le ministre du divertissement lui conseille de laisser la représentation avoir lieu car le peuple n’est pas si heureux que le général le voudrait, et il en a gros sur la patate. Du coup le cirque permettra de le distraire.

Et en effet les gens se pressent sous le chapiteau qui est vite plein. Mais la représentation ne va pas se passer comme prévu. Là où les spectateurs ne voient que divertissement et magie du spectacle, le général ne voit que provocation et atteinte à l’ordre public.

Le dompteur maitrise le tigre ? Provocation !! car le général se fait appeler le Tigre et est indomptable. Le dompteur et le tigre sont envoyés au gueunouf (comprenez : la prison locale).

L’homme le plus fort du monde brise les chaînes dont il a été recouvert ? Provocation !! c’est un appel à l’insurrection. Il est envoyé au gueunouf.

Et ainsi de suite, rien ne trouve grâce aux yeux méfiants du général : ni l’équilibriste et ses toucans farceurs, ni l’écuyère et son cheval, ni les frères Badaboum, jongleurs acrobatiques, ni aucun des autres numéros proposés. Tous les participants se retrouvent au gueunouf !!

Mais, voilà le clown Oscar qui clôture le spectacle en envoyant une tarte à la crème à la figure de celui qui est le plus ridicule. Et... je vous laisse découvrir ce qu’il advint de la fin de la représentation !

Une vraie merveille que cet album, en grand format, qui, avec beaucoup d’intelligence, explique aux enfants ce qu’est une dictature et ses dérives. Ici s’opposent ordre et liberté, coercition et fantaisie.
Et les dessins, caricaturaux juste comme il faut, mettent superbement en valeur l’histoire, soulignés par une mise en couleurs sublime.

C’est à conseiller à tous les lecteurs, des enfants, en passant par les jeunes ados et jusqu’aux adultes.

Editeur : Delcourt – Collection : Jeunesse - Scénario : Wilfrid Lupano - Dessin : Stéphane Fert – Date de parution : 17 mai 2017 – 24 pages – Prix : 14,50 €

f t g m