Copyright 2019 - Site by Misterdan

Médicis – Tome 1 Cosme l’Ancien, de la boue au marbre de Giovanni Lorusso et Olivier Péru

Le jeune Cosme porte un nom de famille encore inconnu. D’origine roturière, fils dun banquier de Florence, il ne voit dans l’argent qu’un moyen de s’élever au-dessus des nobles, de sortir sa cité et le reste du monde du Moyen-Age. Il nourrit les ambitions d’un roi. Mais en un temps où les grands de Florence, le Pape et les seigneurs d’Italie s’affrontent au moindre prétexte, lui qui n’a jamais brandi d’épée va devoir livrer des batailles nouvelles... Celles qui se gagnent par la patience et l’esprit.

Qui sont les Médicis ? Banquiers, tyrans, humanistes, conspirateurs, visionnaires, artistes, guerriers, assassins... De génération en génération, ils ont façonné la Renaissance, influencé le destin de l’Italie comme de l’Europe, sont devenus l’une des familles les plus riches du monde, ont côtoyé de grands rois, des artistes tels que Michel-Ange et De Vinci, ont donné deux reines à la France et trois papes à la chrétienté... Leur maison a marqué l’Histoire ; pourtant, les premiers Médicis n’étaient que de petits usuriers. Le récit pentaptyque de leur irrésistible ascension est éditée chez Soleil Prod à partir de Janvier 2017.

Nous sommes loin ici d’une série historique, même si les dates et faits réels sont respectés. Nous sommes bien en face d’une grande saga, de celles qui suscitent des séries télé ultra-médiatisées. Car si la vie des Médicis est avant tout la vie d’une famille qui, partie de rien, est devenue l’une des plus puissantes de la chrétienté, elle est aussi attachée à une des plus belles et plus grandes cités d’Italie, Florence.
Chacun des cinq tomes de la série s’attache, chronologiquement, à une des figures emblématiques de cette famille, et à ses rapports avec Florence.

Pour le tome 1 c’est donc le tout premier des Médicis à s’illustrer qui est mis à l’honneur. A l’aube du XVème siècle, Florence est une République dirigée par un gonfalonier et des magistrats de justice tirés au sort. Mais ces nominations sont truquées par les grandes familles nobles qui règnent sur Florence. Cosme de Médicis est né roturier, c’est le fils d’un grand banquier florentin. Très cultivé, il a beaucoup voyagé et étudié. De son père il apprend non seulement le métier de banquier mais aussi toutes les ficelles occultes pour s’enrichir et gagner du pouvoir. Car le jeune Cosme a une grande ambition : que sa famille devienne les maîtres de Florence.

Cette histoire, particulièrement palpitante, pleine de fureur, de luttes intestines, est racontée en voix off par la cité elle-même, la belle et riche Florence.
Olivier Péru s’est attaché à faire ressortir les beautés des villes d’Italie, Florence et même Venise. Il a su décrypter l’ambition démesurée de Cosme de Médicis, mais aussi ses qualités comme ses défauts. Grand amateur d’art, et immense mécène à qui Brunelleschi, Boticelli, De Vinci devront beaucoup, c’est aussi un homme politique retors et très doué. Son ascension fulgurante sera aussi celle de Florence.
Giovanni Lorusso, secondé par Elodie Jacquemoire, met tout son talent au service de cette histoire, d’autant plus incroyable qu’elle est vraie, avec des illustrations certes classiques, mais particulièrement réussies. Par la force de ses images, il immerge totalement le lecteur dans cette extraordinaire saga qui lie le destin d’une ville et d’une famille.

Editeur : Soleil – Collection : Aventure - Scénario : Olivier Péru – Dessin : Giovanni Lorusso – Couleurs : Elodie Jacquemoire – Date de parution : 25 Janvier 2017 – 56 pages – Prix : 14,95 €

f t g m